3 astuces pour gagner du temps pour soi

gagner du temps pour soiLa plupart des personnes passent leurs journées à courir après le temps. C’est donc légitime de rechercher des astuces pour en gagner.Sauf si on se pose la question : qu’ai-je à gagner à gagner du temps ?

Dans cet article, vous n’allez donc pas apprendre des ruses de sioux pour avoir droit à plus de durées de sabliers pour mener à bien vos tâches quotidiennes. Non, vous allez comprendre pourquoi on ne gagne rien à courir, et découvrir trois divines astuces pour perdre du temps, dans le but de gagner du temps pour soi (et aussi pour les autres)!

Rassurez-vous, je faisais partie aussi des « coureurs » jusqu’à ce que la maladie me rappelle à l’ordre. Une grave maladie, un cancer.
Depuis, j’ai réalisé que moi aussi je courais…Dans le vide. Pour faire du vent.
On nous a inculqué depuis notre plus jeune âge que « le temps c’est de l’argent » ! Cette éducation culpabilisante a conditionné tous nos comportements, le premier étant de nous transformer en coureur de fond.
Le second étant de nous culpabiliser dès que l’on arrête de le faire. :cwy: le temps c'est de l'argent?

Ce conditionnement détermine nos comportements : ne pas oser prendre du temps pour soi sans culpabilité, considérer que s’occuper de soi est une perte de temps, une preuve d’égoïsme,
associer repos et paresse
 
Michèle Freud « Réconcilier l’âme et le corps »

Il faut savoir perdre du temps, mais pour en gagner au final : gagner en efficacité, gagner du temps de loisir, du temps pour soi, pour les autres, gagner du bonheur dans votre existence, et qui sait, peut-être gagner des minutes, des jours, que dis-je des années de vie supplémentaires.

 
astuce n°1   adage brésilien: « uma coisa por dia« 

Si vous avez une demi-heure d’avance, vous n’allez pas courir après le bus, non ? Si nous courons, c’est que nous pensons être en retard. Et ce retard, nous l’évaluons par rapport à toutes les choses que l’on voudrait accomplir dans notre vie. Désolé de vous l’apprendre, si vous ne le saviez déjà, vous ne pourrez pas réussir à tout caser dans votre vie ! 
On veut toujours accomplir plus de choses qu’il est humainement possible de faire dans une journée.

J’ai vécu et travaillé au Brésil, où l’indolence locale m’a appris un principe que j’ai fait mien depuis : « une chose par jour ». J’aurais bien aimé effectuer une dizaine de tâches au quotidien, mais au pays de l’ordre et du progrès1, on n’atteint  jamais cet objectif !
J’avais alors deux choix : soit m’arracher les cheveux  et trucider une danseuse de samba et un joueur de futebol (prononcer « foutchibol ») par semaine, ou lâcher-prise. Pour ma santé mentale :silly: , j’ai opté pour la seconde solution. Et je vous invite à faire de même.

Comme ça le soir, vous vous direz: «  super, j’ai réussi à faire mon  « truc du jour »  »! Autre avantage non indéniable, c’est que quand vous avez réussi à le mener à bien, vous aurez du temps libre pour la 2ème astuce…

 
astuce n°2  adage  japonais: « profitez de la vie nom d’un sushi! »

le temps c'est de l'argent?

Savez-vous que les japonais sont sans doute le peuple le plus travailleur du monde (il y est fréquent de travailler plus de 16 heures par jour), mais aussi le moins productif du monde (en rapport temps de travail/production de biens et services) ?
Pourquoi ? Parce qu’ils sont surmenés,  sous pression, et n’ont aucune vie en dehors de leur travail !

Je disais que nous courons tout bêtement parce qu’on nous a appris à le faire. Aux yeux des autres, si on ne coure pas, c’est qu’on n’est pas motivé, ou qu’on est un feignant ! Et si on essayait d’aller à l’encontre de ces messages négatifs ?

Arrêtez donc de courir et profitez pleinement du moment présent! Ne pensez plus au futur, qui n’est pas encore, vivez à fond la vie dans l’instant, et

Cessez de vous accrocher à ce vieux rêve inutile qui dit que
votre vie s’améliorera si vous courez assez longtemps
 
Guy Finley  « Lâcher prise»

Les joggers courent aussi, mais eux au moins, ils profitent de la nature,  ils admirent sa beauté, se rechargent de son énergie. Arrêtons-nous pour nous apercevoir à quel point la nature est belle, regardons les arbres, un coucher de soleil, le feu crépiter dans la cheminée, les vagues s’ échouer sur le sable…

Et courir après quoi au fait ? Plus d’argent ? Même pas pour la plupart !
Alors, si ce n’est pour l’argent, c’est pour quoi ? La reconnaissance ? La gloire ? Le respect ?  L’obtiendrez-vous ? Et quand bien même ce serait cela, ne pourrait-on y voir un désir factice, une énième volonté de satisfaire son insatiable égo ? :devil:

 Il faut abandonner toute prétention à être qui que ce soit …et parfois dans le plaisir de n’être rien, on ressent la joie pure d’exister, qui est une ivresse, un nectar divin
Guy Corneau « Revivre »

 
astuce n°3  adage rochefortais2:   « le temps c’est de l’amour »

Plutôt que vous noyer sous les obligations, de vous lancer dans une tâche supplémentaire, prévoyez un moment dans la journée où vous prendrez du temps pour vous : pour faire de la relaxation, de la méditation, ou juste ne rien faire. Mais sans culpabilité aucune, pensez que personne ne vous attend quelque part…et donnez-vous ce temps d’amour pour vous-même. Chouchoutez-vous, aimez-vous.

Vous pouvez aussi consacrer un temps de votre journée pour passer  un coup de fil à un ami…ou alors choisissez le 50/50 ! (50% de temps de travail 50% de temps pour s’occuper du bien-être des autres… cherchez pas je viens de l’inventer !).  Partagez des instants avec vos enfants, votre conjoint, votre chien, votre canari. Qui vous voulez, mais donnez de l’amour ! :wub:

  Nous nous disons que nous voulons consacrer du temps aux choses importantes de la vie mais ce temps, nous ne le trouvons jamais. Tout choix et tout contrôle semblent nous échapper. 
Sogyal Rinpoché.« Le livre tibétain de la vie et de la mort »

 

Fort de tous ces adages, aujourd’hui, je n’ai plus honte de faire l’apologie de la paresse, du farniente,du lâcher-prise, et vous ?

 

Cet article participe à l’évènement interblogueurs 3 astuces pour gagner du temps  organisé par Hélène du blog Coach Relax.
 


1  la devise du drapeau brésilien est « ordem e progresso »

2 dans « Les demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy, on entend ceci : « tu dis que le temps c’est de l’argent, moi, je te dis, le temps c’est de l’amour »

VN:F [1.9.22_1171]
Votez pour cet article
Rating: 4.5/5 (8 votes cast)
3 astuces pour gagner du temps pour soi , 4.5 out of 5 based on 8 ratings

Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books!

Remplissez les champs, je garantis la confidentialité de votre email
Prénom  :
Email  :

Mots-clés recherchés:

    {prendre du temps pour soi/trouver du temps pour soi/Comment avoir du temps pour soi/prendre du temps pour soi quand on est overbookée/passer plus de temps pour soi/impression de ne pas avoir de temps pour soi/importance davoir du temps à soi/comment trouver du temps pour soi/comment prendre du temps pour soi et le faire comprendre à son mari/3enfant plus de temp pour soi/}

Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer.
Au plaisir de lire vos commentaires,

Ajoutez dans vos favoris cet article.

26 commentaires pour 3 astuces pour gagner du temps pour soi

  1. Bonjour Daniel,

    Très très bel article…hors temps!
    Comment lâcher tous ces artifices après lesquels on court, comment s’obliger à s’arrêter autrement que par la maladie? Comment fait-on pour arrêter la course infernale après l’argent, la reconnaissance…
    Tu nommes la culpabilité, ce qui paraît être un gros obstacle en fait. Celle-là, comment la déraciner et commencer à enfin à paresser dans le bonheur?
    En tout cas voilà un article qui me pose, et ce WE je vais paresser…au moins une heure, promis! :)

    Au plaisir de te lire encore
    Cathy
    Cathy de Poulettesurlenet a écrit récemment…Devinez qui vient vous souhaiter une bonne année?My Profile

    • Daniel dit:

      Merci Cathy pour ta fidélité et ton enthousiasme!
      Se poser des questions, c’est déjà vital. Je crois que l’on devrait parfois prendre de la hauteur, ou du recul, c’est selon, et de là, se regarder vivre: fait-on vraiment tout pour profiter de sa vie sur cette terre? Si on ne voit qu’une lutte de tous les instants, la réponse est plutôt non :cwy:
      Attention, je ne fais pas que l’éloge de la paresse! On peut profiter du temps pour soi en faisant ce qui nous apporte du bonheur, et ça peut être dans l’action.
      Passe une bonne A.M. en (te) faisant plaisir sans culpabilité!
      Daniel

  2. Nadia dit:

    Bonjour Daniel,

    trois adages bien choisis pour nous parler du temps qui passe et que l’on ne peut asservir à nos propres désirs. Autant lâcher prise donc, comme tu le dis si bien.

    Comme c’est facile à dire et difficile à faire, du moins au quotidien!

    A bientôt
    Nadia a écrit récemment…Le pied n’est pas fait pour les talons hauts : arrêtons le massacre !My Profile

    • Daniel dit:

      Bonsoir Nadia, effectivement c’est plus facile à écrire qu’à mettre en pratique, surtout pour des personnes qui ont un métier très prenant comme toi.  Je suppose que ta horde de petits bouts de choux te laisse peu de temps à consacrer pour toi! mais en dehors de l’école, tu as certainement le temps de mettre en pratique tous cles adages ;)
      bien a toi
      Daniel

  3. Lysiane dit:

    Bonjour Daniel,
    peut-être arrivons-nous à un âge où nous nous posons, essouflés d’avoir trop couru, car tel fut aussi mon cas avec 4 enfants, un travail à plein temps, une maison, un mari, des amis, des activités sportives… tiens, rien que d’en parler je m’essoufle !

    Maintenant que les enfants sont pour la plupart partis, que mon physique ne récupère plus aussi vite, que ma tête me dit : » pense à toi, vis l’instant car tu ne sais pas de quoi sera fait demain », je prends le temps !!!!! :biggrin:

    La société et notre éducation ne vont pas dans ce sens et nous faisons des stressés qui emplissent les cabinets médicaux, c’est fort dommage, car en fait comme tu le dis pour les japonais (on y arrive petit à petit) une personne en surmenage est non seulement peu efficace mais coûte à son entreprise par ses arrêts répétitifs.
    Quand la France va-t-elle le comprendre?

    Bref, pour ma part je profite pleinement de l’instant présent, je fais ce que je peux au travail, ce que je fais je le fais bien, on ne pourra donc pas me dire que je suis incompétente et tant pis si certaines choses attendent pour être réglées. Quand on me fait une remarque, j’affiche mon plus beau sourire et d’un air convaincu prouve que nous ne sommes que des êtres humains :angel:
    Ca marche !!!!
    Bises et à bientôt pour un prochain article.

    • Daniel dit:

      Bonsoir Lysiane, merci pour ton commentaire plein de sagesse. C’est très pénible cette pression au travail de toujours devoir montrer qu’on est actif , j’avais ça en horreur! personnellement je suis efficace quand je fais peu de choses, mais  comme toi, j’essaie de les faire bien. Dans certaines entreprises, il faut faire toujours semblant d’être très occupé, sinon on donne l’impression de se laisser vivre. Je plains les personnes confrontées a ce type de jugement. C’est toujours un plaisir de t’avoir ici, à bientôt. Daniel

  4. Je suis exactement en recherche de temps permanent moi aussi! Bon ça à l’air grave docteur. Pour ma part c’est plutôt un rythme que j’assume dans l’année pour m’épargner à me presser à d’autres moments et prendre le temps pour soi sans penser à rien d’autre.
    En ce qui concerne le travail je suis dans un métier ou l’on est toujours pressé mais paradoxalement c’est quand on prends le temps que cela ce passe sans accrocs. Le cerveau prends le temps nécessaire à l’analyse approfondie des problèmes et des solutions.

    L’âge aussi doit y être pour quelque chose. Regardons quand nous étions enfants: toujours pressés de tout! Et puis lorsque l’on entre dans la vie active on veut faire ses preuves, se payer une maison, une voiture… Vient seulement après un bon moment de vie que l’on se pose les vraies questions et que le temps s’allonge…
    Tommy Redor a écrit récemment…[Test] Logiciel 3D HomestylerMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Tommy,
      sois le bienvenu ici. Je ne sais pas au niveau architecture d’intérieur, mais au niveau construction, c’est sûr que certains devraient prendre un peu plus de temps pour affiner leurs projets!
      C’est vrai que plus on prend de l’âge, plus on cherche à profiter de la vie. Donc, c’est pas si grave, mais il faut savoir respirer de temps à autre pour être inspiré :whistle:
      Bien à toi
      Daniel

  5. Tommy dit:

    Tu as raison, les moments de pause sont intéressants pour les créatifs. Souvent c’est à ce moment que les idées bouillonnent!

  6. Daniel, ton article change des habituelles productions sur le sujet du temps.
    Je l’apprécie beaucoup.
    Une nuance, sur les japonais.
    Ils ont bien une vie après le travail, qu’ils « oublient » en se réunissant en groupe (pilier de las société) dans des établissement où l’eau minérale n’est pas la première boisson vendue.
    C’est ainsi qu’ils rentrent tard chez eux, et qu’on en trouve des tas endormis dans le métro.o.
    Une autre raison de cette vie extérieure après le travail est l’absence de place chez eux, et l’exiguïté des appartements, à Tokyo en tout cas.
    Ils ont donc un rapport un temps particulier.

    Enfin, dans la vie, le plus important, est la santé.
    Tu en sais quelque chose.
    Ensuite vient …le temps !
    Pour en profiter, comme tu le dis, arrêtons de courir après…
    Jean-Luc (de Moralotop) a écrit récemment…Quel problème prioritaire devez-vous résoudre en 2013 ?My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Jean-Luc,
      l’ éclairage que tu donnes sur la vie au Japon, que tu as connue, est précieux.
      Je suis heureux que cet article t’ait plu, j’assume ma « différence », et j’ai cherché à être plus léger cette fois (ma thématique ne l’étant pas toujours). Je gardais pour cela ton ton :wink: en mémoire
      C’est toujours un plaisir de t’avoir parmi nous
      Daniel

  7. Philippe dit:

    Bonjour Daniel
    ton rapport au temps me plait beaucoup et me rappelle quelqu’un ;-)
    comme souvent, une fracture de vie nous amène à changer et à relativiser l’importance des choses.
    Mon grand père disait souvent « les cimetières sont pleins de gens irremplaçables »
    Le temps est notre ressource la plus précieuse , économisons la !
    et passons du temps avec les gens que nous aimons. Donner de l’amour est un remède universel pour la morosité ambiante.

    Je t’envoie tout plein de Lumière
    Phil
    Philippe a écrit récemment…Vous connaissez la stratégie de l’escalier ?My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Philippe,
      content de te retrouver!
      Tout à fait d’accord, l’amour est un remède universel, et la première chose à avoir à sa disposition pour être en bonne santé, ou la retrouver :heart:

  8. Pascale dit:

    Daniel, j’aime beaucoup ton approche et ta philosophie de la vie.
    J’ai adoré l’astuce 2 !!!
    Très belle continuation à toi.

    • Daniel dit:

      Bonjour Pascale,
      j’espérais depuis longtemps ta visite sur mon blog :wink:
      Nos approches sont similaires, donc reviens quand tu veux!
      A bientôt
      Daniel

  9. Bonjour Daniel,

    Je découvre ton article et je me doutais bien du contenu. C’est toi et j’aime beaucoup.
    « uma coisa por dia » ça vient de chez moi et je ne suis pas brésilien, mais dans mon petit village fondé par les templiers il y à 726 ans nous avons le même point de vue.
    Quand j’y vais en vacances, je crise en attendant à la terrasse du café que le serveur vienne.
    Après quelques jours d’acclimatation je prends le rythme et le temps me semble différent, moins stressant, plus présent et surtout plus charnu, plus enveloppé par le bien être naturel des locaux.
    Je suis né en Alentejo au Portugal, les habitants de cette région sont connus pour être paresseux, et c’est vrai, on y vie au ralenti.
    Mais qu’est ce que c’est bon.
    Je revendique mon héritage génétique que j’ai eu beaucoup de mal à assumer, (en décalage avec ce monde de compétition).
    Je profite également pour préciser ceci :
    La société nous conditionne, il est vrai, mais à l’heure ou nous en prenons conscience, nous sommes libres de choisir à quoi ou à qui et de quelle manière nous allons consacrer le temps de vie qui nous reste.
    Merci pour ton approche de la relation au temps Daniel
    A méditer
    Enzo Ventura a écrit récemment…3 Astuces pour gagner du tempsMy Profile

    • Daniel dit:

      Salut Enzo!
      merci de dévoiler à mes lecteurs un peu de ton histoire que j’avais le privilège de connaître. Et non, tu n’es pas belge comme Enzo Scifo, ni italien comme Enzo Ferrari, ni double comme Enzo Enzo (quoi que je n’en sais rien) mais portugais! veux-tu signifier que le Portugais est charnu et enveloppé? Je te taquine :getlost:
      Je comprends complètement que comme moi tu aies la saudade du pays. Moi aussi, la tranquillité, la nonchalance me manquent, finalement ce sont des adeptes du lâcher-prise et de la vie dans l’instant présent qu’on a perdus ici!
      Oui, nous avons toujours le libre-arbitre, et c’est valable pour tous nos choix sur terre. Tu apportes toujours du soleil et du bonheur quand tu viens ici.
      Amicalement
      Daniel

  10. Bonsoir Daniel,
    Je commence à avoir moins besoin de prendre du temps pour moi
    parce que, même quand je travaille maintenant que j’ai quitté
    l’enseignement, je suis totalement moi-même et je me sens
    nourrie.
    Avant, je ne pensais qu’aux vacances, ce qui veut dire que je ne
    vivais que deux jours par semaine!
    hannah@technique Tipi a écrit récemment…Langage des couleurs: je passe à la télé demain, devinez la couleur!My Profile

  11. Daniel dit:

    Bonjour Hannah,
    ravi de te revoir ici,
    je te comprends ô combien! Enseignais-tu avant?
    Moi aussi j’ai passé pas mal d’années à consulter ma montre en me disant que le temps ne passait pas, je m’ennuyais ferme :sad: , et j’attendais la sortie des cours, les WE, et les vacances ! Je suis sorti de cette prison heureusement pour enseigner à la fac, mais rien n’égale ma passion actuelle.
    Avec l’écriture du livre et la gestion du blog, je n’ai pas l’impression de travailler, je ne compte pas une minute de mon temps, et j’ai l’impression qu’il passe trop vite!
    Nous avons cette chance :cool: , je pense que peu de gens sont vraiment épanouis dans leur travail.
    Bien à toi
    Daniel

  12. Bonjour Daniel,
    Ça prend du temps pour comprendre qu’il est inutile de courir après le temps :)
    Je te rejoins complètement lorsque tu affirmes de profiter de l’instant présent.
    C’est vraiment la clé.
    Pourtant, l’exercice n’est pas aussi simple qu’il n’y parait.
    Notre mental nous pousse sans cesse à juger nos actions passées ou à anticiper des événements qui n’arriveront probablement jamais.
    Alors, en effet, lâchons prise une bonne fois pour toute.
    jean-charles a écrit récemment…Le voleur de tempsMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Jean-Charles,
      ravi de t’accueillir!
      Et oui, apprendre à ne pas courir, à profiter du moment présent, sont des choses beaucoup moins simples à mettre en place qu’à dire, notamment du fait de notre culpabilité.
      Tout est question d’entraînement. Entraînons-nous donc à ne rien faire, et ne rien penser!
      Allez, je commence… :getlost:

  13. christelle dit:

    Bonjour Daniel,
    Je rejoins un peu Lysiane qui, maintenant que les enfants sont plus grands, apprend à prendre plus soin d’elle.
    Jusqu’à 32-33 ans, je ne pensais qu’à mes enfants, j’étais dans le sacrifice, je n’existais pas. Je ne faisais que de courir.
    A partir de cet âge, je courais toujours mais je commençais à prendre le temps de faire connaissance avec la personne que j’étais, à devenir mon amie. Cela a pris du temps pour m’aimer et me dire que j’étais importante.
    Maintenant que j’arrive à 40 ans, j’ai encore plus envie de prendre soin de moi, de m’épanouir, d’être sereine mais tout cela demande un long cheminement, un travail sur soi. Qu’est ce que je serai bien à 50 ans!
    Pour prendre du temps pour soi, pour accepter de ne rien faire, je pense qu’il faut d’abord s’aimer et s’accepter.
    christelle a écrit récemment…Tarte au camembertMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Christelle, et bienvenue ici !
      Oui, on apprend à être sage avec l’âge…
      Comme tu as déjà pris conscience des choses, tu n’auras pas besoin d’attendre tes 50 ans pour être bien. Profite du présent dès maintenant !
      Même si la cuisine prend beaucoup de temps…j’adore cuisiner, et je sais que le principal problème de la cuisine est la gestion du temps. :face: Daniel

  14. Rino Riva dit:

    « Jésus dit ensuite à ses disciples: ‘C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. Considérez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grenier; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux! Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste?’ » Luc 12 :22-26

    de nombreuses personnes s’inquiètent et sont anxieuses à propos de choses qui n’arriveront probablement jamais. Détendez-vous. Concentrez-vous sur le jour présent. Vivez un jour à la fois.

    La prédication de Jésus n’est donc pas une annulation des encouragements au travail que nous lisons dans le livre des Proverbes, ce n’est pas une nouvelle règle de vie qui est proposée, mais une réorientation pour éviter l’excès inverse. Car une autre tentation est de vivre comme la fourmi des poètes qui passe son temps à accumuler et qui n’est pas prêteuse (et c’est là son moindre défaut, dit-on). :vivre en ne songeant qu’à avoir toujours plus, de peur de manquer un jour de quelque chose. Dans ce cas, on n’est jamais rassasié, on n’en a jamais assez… il y a toujours quelque chose qui pourrait nous manquer. Et au lieu de servir Dieu, au lieu d’agir selon les talents dont il nous a munis, et de faire profession de nos compétences, nous nous laissons mener par cette soif inextinguible de posséder toujours plus, ce qui revient à vouer sa vie à Mamon qui est une image pour personnifier cette idole que peuvent devenir les biens matériels. N’avoir que ces inquiétudes en tête est aussi efficace que la paresse pour passer à côté de sa vie. Mieux vaut, dit Jésus, laisser le lendemain s’inquiéter de lui-même(Matthieu 6:34 ) : c’est la meilleure manière de prendre le présent au sérieux, d’en profiter et d’être soi-même bien présent au monde. Sans cela, tôt ou tard, on saura vous faire le reproche d’être toujours absents, même lorsque vous êtes physiquement présents, parce que vous êtes toujours préoccupés par une réunion à venir, par un futur rendez-vous, par un projet qui vous mobilise, par une contravention qui risque d’arriver si on en juge par la jolie lumière qui s’est éclairée à votre passage sur le périphérique. Dès lors, ceux qui vivent à vos côtés auront le déplaisir de n’avoir qu’une sorte d’hologramme de vous, car vos pensées, vos craintes, vos chagrins, vous transporteront toujours ailleurs.

    A chaque jour suffit sa peine, ses malheurs, dit Jésus, pour ne pas en plus rajouter ceux à venir. Occupe-toi plutôt de ce que tu as à faire, à présent, et ne te détourne pas de ta tâche car le temps ne le fera pas pour toi. Occupe-toi de ce qui t’incombe du mieux que tu peux, sans paresse, sans traîner les pieds car c’est là justice aux yeux de Dieu d’accomplir ce que nous pouvons faire dès à présent. Le reste te sera donné de surcroît.

    Amen

    • Daniel dit:

      Merci Rino pour ce magnifique commentaire.
      J’ai toujours aimé cette parabole des corbeaux.
      Tu as raison, faisons confiance en la Source inépuisable, arrêtons d’être dans la peur.
      Salute :tchin: Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 3 = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
:wub: :wink: :whistle: :what: :wassat: :w00t: :unsure: :tongue: :tchin: :smile: :sleeping: :silly: :sideways: :sicky: :sick: :shocked: :sad: :pouty: :pinch: :ninja: :nervous: :lol: :levitation: :heart: :happy: :getlost: :face: :ermm: :dizzy: :devil: :cwy: :cool: :cheerful: :bounce: :blush: :blink: :biggrin: :angry: :angel: :alien: