Aliments anti cancer 2/3

food2Voici la suite de mon étude sur les aliments anti cancer.
Nous allons voir plus précisément aujourd’hui la place de l’alimentation dans la prévention du cancer en nous appuyant sur la grande disparité dans la fréquence du cancer sur notre planète.
Que nous enseignent ces différences ?
Quels sont les comportements alimentaires à proscrire ?
Quels aliments doit-on privilégier ?
Réponses dans l’article…

Répartition géographique mondiale du cancer

 

Pour comprendre la répartition des cancers* sur la planète, cette carte du monde vaut mieux qu’un long discours :

*tous les cancers, tous sexes confondus, excepté le cancer de la peau qui pourrait avoir une variation selon la génétique (pigmentation différente de la peau).

cancer dans le monde

 

Constat :

On  peut distinguer 3 grandes zones pour le taux d’incidence de la maladie.

 

graphik cancer

* sauf Afrique du sud (Zone2)
** sauf Bolivie, Venezuela, Colombie, Equateur, Pérou (zone 1)
Notez que la Corée du Nord appartient à la zone 3 ainsi que la Mongolie (beaucoup de cas de cancer du foie dus au virus de l’hépatite B)

On a deux fois plus de chances d’être exposé au risque de cancer dans le pays dits « riches » que dans les pays dits « en voie de développement », donc fortement industrialisés

Les pays les moins touchés par cette maladie se situent en Afrique noire et dans la partie la moins développée de l’Asie.

NB: On pourrait en déduire que des facteurs génétiques seraient influents : les africains et les asiatiques seraient plus « résistants » au cancer. Mais cette supposition ne tient pas la route car, quand ces populations viennent habiter dans un pays riche, ils développent autant de cancers que les autochtones, voire plus.

Analyse :

Le cancer : une maladie de civilisation

 

Essayons d’être le plus scientifique que possible. Comment interpréter ces résultats ?

Dans ce pays fortement industrialisés, on peut  voir :

Des raisons environnementales au cancer :

 -          la pollution de l’air et de l’eau : gaz industriels, gaz d’échappement, amiante, plomb, nucléaire…

-          la pollution électromagnétique : tél portables, sans fil, wifi, télé par satellite, ondes radio et radar…

Des raisons psychologiques au cancer :

Fatigue, surmenage, stress, dépression…dues à une vie survoltée.

Mais aussi et surtout

Des raisons physiologiques au cancer liées à une mauvaise alimentation :

 Après-guerre, une nouvelle politique a été engagée dans le domaine agricole:

- apparition des techniques d’agriculture intensive à base de pesticides et d’engrais chimiques

- industrialisation de l’élevage des animaux de consommation pour augmenter les rendements

(source http://french-revolution-2.blog.fr/2009/10/23/cancer-la-catastrophe-partie-2-pesticides-sur-l-occident-7189183/)

 

L’influence de l’alimentation sur le cancer

 

Les cancers les plus fréquemment diagnostiqués dans le monde

Ce sont le cancer du poumon (12,7 %), le cancer du sein (10,9 %) puis le cancer colorectal (9,7 %), les cancers de l’estomac, du foie, du col de l’utérus et de l’œsophage.

Dans la grande majorité, le cancer du poumon est attribué au tabagisme (actif et passif !), mais des études montrent également des relations entre l’alimentation et le cancer du sein (cf plus loin).  Il est intéressant de regarder la carte de répartition des cancers du sein dans le monde qui est très proche de la précédente carte.

 carte mondiale cancer

 

Les cancers des voies digestives représentent donc la majorité des cancers

(notamment chez les hommes). Or, toutes les études mettent en évidence une forte corrélation entre les cancers du système digestif et l’alimentation.

C’est pourquoi on estime que plus d’1/3 des cancers seraient favorisés par de mauvaises habitudes alimentaires (40 % Selon le  FMRC, Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer )

 

Les mauvaises habitudes alimentaires des pays industrialisés

 

  • excès alimentaires  

Les excès alimentaires couplés à une faible activité physique créent un surpoids qui augmente  les risques de cancer  du système digestif de 52% chez l’homme et 62% chez la femme  (car s’ajoutent les risques de cancer du sein et utérus).
Sur tous les cas de cancers étudiés, 27 % ont été attribués à l’obésité ! (prouvé*)

 *
prouvé= toutes les études concordent
pas prouvé = la confrontation des études ne permet pas de tirer de conclusions
probable= la majorité des études concordent

  • surconsommation de protéines animales

La surconsommation de viandes rouges et de charcuterie favorise le cancer du côlon : le risque de cancer colorectal est accru de 30% chez les gros mangeurs de viande rouge (bœuf, agneau) et de 20 % chez les amateurs de charcuterie (saucisson, jambon, rillettes…)  (prouvé)

On peut mettre en parallèle les études avec une analyse de la carte : l’Afrique et l’Asie ont une consommation faibles de bœuf (pas assez de pâtures, animal sacré en Inde…),  et de porcs (viande bannie par les musulmans).

On peut constater que la Nouvelle-Zélande, l’Argentine (zone 3 en carte 2), et le Brésil sont assez touchés à cause d’une consommation élevée de viande bovine et ce malgré une consommation importante de fruits, légumes, et haricots rouges dans ces deux derniers pays, alors que le Mexique et les autres pays d’Amérique du Sud ont une incidence plus faibles (zone 1).

 

  • Manger trop gras, trop sucré, trop salé

On assiste à une surconsommation de sucre dans les pays riches.  Elle est passée de 5kg  par an et par personne en 1830, à 35 kg en France en 2000, voire 70 kg aux Etats-Unis.

La consommation de sucre entraîne une sécrétion d’insuline qui engendre à son tour la stimulation de la croissance des cellules dont les cellules cancéreuses, mais elle stimule également la production de facteurs de l’inflammation, qui profitent aux tumeurs. (pas prouvé chez l’homme mais prouvé sur les animaux)
Source http://www.e-sante.fr/vous-mangez-trop-sucre-pourquoi-risquez-vous-cancer/2/actualite/372

La surconsommation de sel augmente les risques de cancer de l’estomac (probable). 

Si l’on se réfère à nouveau aux zones sensibles, on peut constater que plus les pays consomment de produits transformés par l’industrie alimentaire, plus ils sont exposés, car ils mangent davantage de produits auxquels on a rajouté du sel, du gras, du sucre.

A cela, il faut évoquer tous les produits chimiques ajoutés: conservateurs, colorants, aspartame, rehausseurs de goût…et les techniques et produits dont on ne mesure pas encore tous les effets secondaires: animaux nourris avec des farines animales, irradiations des aliments en vue de leur conservation et de leur stérilisation, les OGM…

 

  • Carences alimentaires 

Les pays concernés ne consomment pas suffisamment de fruits et légumes. Ils ont pourtant un effet protecteur, grâce à leur apport en vitamines, minéraux, polyphénols antioxydants et en fibres, contre les cancers du système digestif (les gros consommateurs de légumes ont un risque de cancer du côlon diminué d’un quart environ ), mais aussi du larynx, de la vessie, du poumon et les cancers du sein: selon une étude publiée dans Nutrition and Cancer, les plus grandes consommatrices de légumes auraient 60 % de chances de moins développer cette maladie (prouvé).

Ainsi, ceux qui mangent 400g de fruits et légumes par jour ont 3 à 4 fois moins de cancer de l’estomac que ceux qui en mangent 40g.  Ce cancer est très développé au Japon et en Europe centrale qui consomment insuffisamment de légumes.

  

  • Consommation excessive de sodas et d’alcool 

Ils créent un surpoids qui multiplie les risques de cancer. L’alcool favorise quant à lui les cancers de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du colon, et du sein (prouvé)

 

Alimentation anti cancer: les principes de base

 

En résumé, il faudrait

 

  • Être aussi mince que possible tout en évitant l’insuffisance pondérale, càd indice de masse corporelle < 18,5 (= trop maigre!) et pratiquer une activité physique au moins trente minutes par jour
  • Augmenter et varier la consommation de légumes et de fruits (crus et bios de préférence même si ce n’est pas prouvé !)
  •  Augmenter et varier la consommation de céréales complètes (blé, orge, avoine, maïs, son) et légumineuses (lentilles, haricots, fèves…)
  • Limiter la consommation de viande rouge, éviter la charcuterie, privilégier le poisson et les viandes blanches
  • Limiter la consommation d’aliments salés et de produits contenant du sel ajouté (certains fromages, les produits salés pour l’apéritif, et certaines eaux minérales riches en sodium)
  • Limiter la consommation d’aliments sucrés : en mangeant moins d’aliments à index glycémique élevé. Éviter les sodas et boissons sucrées. Les farines blanches et céréales raffinées. Le Riz blanc.  Ne pas remplacer par des édulcorants non naturels (comme l’aspartam) dont on ne connait pas les effets à long terme sur l’organisme.
  • Limiter la consommation d’aliments riches en matières grasses (viandes rouges, charcuterie), et se traquer les graisses cachées : friture, pâtisseries, viennoiseries, desserts industriels, produits apéritifs, sauces…).
  • privilégier les graisses d’origine végétale, notamment celles riches en acides gras insaturés (huiles d’olive, de colza) plutôt que beurre ou crème fraîche.
  • Limiter la consommation de boissons alcoolisées à une par jour pour les femmes et à deux pour les hommes et boire de l’eau de source de préférence (éviter les nitrates de l’eau du robinet)
  • limitez les procédés de cuisson utilisant des températures très élevées (grillades, barbecue), détruisant les nutriments (autocuiseur, micro-ondes), ou rajoutant du gras  ( friture). La cuisson à la vapeur douce est la meilleure.

 

Vous remarquerez certainement que ces conseils sont valables pour rester en bonne santé et éviter de nombreuses autres maladies!

Les connaissiez-vous ? Les mettez-vous en pratique au quotidien? 

Dans un prochain article, je rentrerai plus dans les détails, et tenterai de démêler le frais du veau, euh, le vrai du faux :biggrin:  sur les aliments que l’on dit anti-cancer. 

VN:F [1.9.22_1171]
Votez pour cet article
Rating: 4.8/5 (16 votes cast)
Aliments anti cancer 2/3, 4.8 out of 5 based on 16 ratings

Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books!

Remplissez les champs, je garantis la confidentialité de votre email
Prénom  :
Email  :

Mots-clés recherchés:

    {les pays les moins touchés par le cancer/quel sont les pays les moins touchés par le cancer/pays ou il y a le moins de cancer/pays ou il ny a pas de cancer/maigre avons nous moins de cancer/asie et cancer/les pays le moins touche par les cancer/le pays le moins atteint du cancer/INCIDENCE CANCER DU COL OUGANDA/dans quel pays il y a le moins de cancer/cancer du sein dans le monde/taux vibratoire des aliments etude/}

Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer.
Au plaisir de lire vos commentaires,

Ajoutez dans vos favoris cet article.

11 commentaires pour Aliments anti cancer 2/3

  1. meline dit:

    Ok, let’s go ! le test des commentaires est concluant donc comme dirait Coluche dans le chibilibilik: je récapipète !

    Effectivement, j’avais connaissance de ces précieux conseils mais malheureusement, je m’abrite souvent derrière presqu’un « j’aimerai bien mais j’peux point… faute de temps »

    Or, depuis ton article Daniel, j’ai justement fait un test et finalement, il est plutôt concluant. En fait, il faut acheté les bons produits: beaucoup de fruits et légumes frais et on compose le menu au grès de son humeur. Ce qui a donné une très belle feuille de chêne aux graines, des tomates en salade avec de la fêta, une pizza faite entièrement maison (qui a fait le régal de mes convives par sa fraîcheur), des jus de fruits frais pour le goûter, des salades de fraises en dessert et j’ai regretté les radis pour le grignotage (mais du coup, j’ai pas grignoter ! cool)

    Plus sérieusement, ton article m’a mis un petit coup de pied au cul et je vais résolument amélioré notre alimentation… (la mienne et celle de mon mari et des enfants !)

    Merci !!!

    Méline

    • Daniel dit:

      Super Méline que cet article t’ait fait changer ta cuisine, et ça prend pas plus de temps non? Surtout les crudités :happy:
      Il n’est jamais trop tard pour manger sainement. En plus tu inities tes enfants.
      Les miens qui sont grand maintenant cuisinent les légumes parce que je leur ai inculqué cette culture depuis tout jeunes.
      :face:
      Daniel

  2. Elisabeth dit:

    Je connais un livre qui s’appelle « l’ alimentation ou la troisième médecine » du Dr Seignalet. Etant moi-même atteinte d’une maladie auto-immune (thyroïdite de Hashimoto), je me suis intéressée à la question sur les conseils d’un thérapeute qui avait une patiente qui s’était guérie grâce à un changement radical de son alimentation, après avoir lu ce livre qui traite surtout de ce type de pathologies. Le régime était un peu trop radical pour moi qui ai beaucoup de difficultés à me contrôler sur le plan alimentaire : Elimination totale du blé et de toutes les céréales contenant du gluten , très peu de cuisson… J’ai retenu certains conseils mais je n’ai pas pu l’ appliquer totalement bien que je sois consciente de l’incidence de l’alimentation sur la santé. Le Dr Seignalet dit avoir obtenu beaucoup de résultats seulement avec ce changement alimentaire. Le professeur Henri Joyeux, cancérologue donne aussi une large place à l’alimentation dans le traitement des maladies.
    Je voudrais mettre des émoticônes mais j’y arrive pas!
    Elisabeth

    • Daniel dit:

      Bonjour Elisabeth,
      ravi d’accueillir ton 1er commentaire ici!
      Tu prends de l’avance car j’allais justement parler des régimes particuliers comme celui du Dr Seignalet dans le dernier article de la saga, ou en bonus, je crains de dépasser et faire un 4/3 :lol:
      Je ne suis pas non plus fervent adepte des changements radicaux dans l’alimentation.
      Pour les émoticones, en attendant que je répare, il faut taper le code qui s’affiche quand on les survole
      :face:
      Daniel

  3. Jean-Louis dit:

    Bonsoir Daniel,

    Tu aimes nous désorienter avec de multiples pistes, environnement, psychologie et alimentation. Il me semble effectivement que ces aspects peuvent tous l’influencer et ont un effet majeur sur notre santé et notre bien-être. L’aspect psychologique est loin d’être anodin.

    Cependant, je ne peux pas être d’accord quand tu recommandes d’être aussi mince que possible pour éviter un cancer, cela pourrait de plus contribuer à augmenter le nombre d’anorexiques. Il y a une fourchette idéale dans laquelle se situer, et des seuils à vraiment éviter, y compris vers le bas.

    Concernant les graisses végétales, il semble que l’huile de palme fait débat, et devrait aussi être évitée. Mais peut-être en parleras-tu plus en détail dans la suite.

    Quant aux procédés de cuisson, j’ajouterais dans la catégorie « à éviter » les micro-ondes, qui sont de véritables ‘killers ».
    Pourrais-tu expliciter davantage en quoi une friture, ou cuisson à la vapeur génèrent de très hautes températures. En principe, cuisson vapeur = environ 100 C, friture environ 180-200, pas plus qu’un four classique 180-225, … ce qui fait que je ne comprends pas trop pourquoi par exemple éviter la cuisson à la vapeur (j’ai en fait plutôt entendu que c’était une cuisson saine à privilégier).

    Bon appétit, et bonne santé.
    Jean-Louis a écrit récemment…Pollution chimique et habitat santé, produits nocifsMy Profile

  4. Daniel dit:

    Bonjour Jean-Louis,
    Non je ne veux pas vous « désorienter avec de multiples pistes », je ne veux pas tirer de conclusions hâtives d’une lecture de carte géographique.
    « aussi mince que possible »: ne pas confondre mince et maigre, il est vrai que j’ai oublié de rajouter « tout en évitant l’insuffisance pondérale » càd indice de masse corporelle < 18,5= trop maigre!
    Bravo de rajouter la cuisson aux micro-ondes, dont les effets nocifs ne sont pas réellement prouvés, (mais sont-ils étudiés ?) et dont je me méfie autant que les tel portables (quand les cancers du cerveau auront doublé, on se penchera vraiment sur les effets nocifs des ondes :w00t: ).
    Pour la cuisson, dès 170 °C, certains aliments (comme les céréales et les pommes de terre) peuvent fabriquer de l’arylamine, qui serait cancérogène. La friture, en plus de rajouter du gras, dépasse cette température, altère les acides gras des huiles végétales et provoquent des acides gras oxydés néfastes pour la santé.
    Quant à la cuisson à la vapeur, je voulais parler en fait de la cuissson en auto-cuiseur dont la pression semble néfaste pour les nutriments.
    Par contre le cuisson à la vapeur douce et à basse température est effectivement très saine.
    Houlà , va falloir que je fasse encore plus attention à ce que j’écris avec ton œil expert !
    :blink:
    Allez salute :tchin:
    Daniel

  5. Bonjour Daniel,
    C’est très clair que nous sommes les plus touchés.
    Je suis persuadée que choisir ses aliments permet
    de maintenir un taux vibratoire qui ne permet pas aux maladies
    de se déclarer.
    Par contre, au niveau psychologique, tout cela peut aussi s’expliquer.
    Les pays à faible taux de cancer sont des pays où la société est
    encore basée sur la cellule familiale. les grands parents vivent avec
    le reste de la famille et les enfants sont plus entourés que dans les pays industrialisés..
    Le cancer , comme toutes les autres maladies est généré par le
    stress , la faible immunité, les évènements tragiques et les blessures
    du coeur. il faut croire que nos coeurs sont plus mis à l’épreuve!
    hannah@technique Tipi a écrit récemment…Ne me dites pas que la loi d’attraction vous a tout apporté !My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Hannah,
      c’est intéressant de considérer l’alimentation sous un angle énergétique et donc vibratoire. J’avais cru entendre que c’était un de tes projets de livre. En parlant de ça, tu fais pas du tout la promo de ton « livre sur les couleurs » sur ton blog, ça m’étonne!
      Sinon, ton explication psychologique tient bien la route surtout si on considère que l’âge moyen de déclenchement du cancer est de 65 ans environ. Les grands-parents vivant plus isolés dans les pays « riches » ont donc plus de chances de le développer (la solitude, l’ennui, la tristesse…sont autant de facteurs déclenchants).
      Je ne pense pas que « nos coeurs soient plus mis à l’épreuve », mais que nous sommes moins préparés aux épreuves de la vie. Nous avons dans l’ensemble une enfance plus facile qu’en Asie ou en Afrique, où les drames ne manquent pas, font même partie du quotidien et sont moins vécus comme tels du fait de plus de sagesse. Toi qui voyages régulièrement en Asie, je ne t’apprends rien!
      Nous sommes moins sages donc… :face: Daniel

  6. Bonjour Daniel,
    Justement, en Asie, je les ai trouvés plus rayonnants,
    même en Inde malgré la misère.
    Ceci dit, au niveau des maladies, on ne sait pas si
    les épreuves ne les atteignent pas non plus.
    pour ce qui est de mon livre, pour le moment
    J’en parle dans chacun de mes articles mais
    je n’ai pas encore les livres à la maison , je
    n’ai que deux prototypes donc
    j’hésite à lancer la machine sans pouvoir répondre derrière!
    Mais ça va viendre, à chaque avancée, je rencontre
    mes propres obstacles intérieurs…un blog est fait pour cela!
    hannah@technique Tipi a écrit récemment…Ne me dites pas que la loi d’attraction vous a tout apporté !My Profile

    • Daniel dit:

      Oui hannah, j’ai cotoyé aussi des gens lumineux et pleins de joie de vivre au Brésil (ils sont connus pour ça), où j’ai vécu deux ans, alors qu’ils ne possédaient rien. Par contre, ils mangent assez mal…
      C’est sûr qu’avec 2 livres, tu risques de ne pas satisfaire la demande :lol: C’est vrai que le blog nous renvoie à nos propres interrogations, et nous met face à nos conflits…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
:wub: :wink: :whistle: :what: :wassat: :w00t: :unsure: :tongue: :tchin: :smile: :sleeping: :silly: :sideways: :sicky: :sick: :shocked: :sad: :pouty: :pinch: :ninja: :nervous: :lol: :levitation: :heart: :happy: :getlost: :face: :ermm: :dizzy: :devil: :cwy: :cool: :cheerful: :bounce: :blush: :blink: :biggrin: :angry: :angel: :alien: