Cancer et dopage

lance_armstrong_Le 100 ème tour de France s’est achevé hier, sans qu’on parle trop d’histoires de dopage cette année. Mais souvent, la vérité éclate plus tard…Le public n’est plus dupe, sur les 45 derniers vainqueurs seuls 7  ont été considérés comme « propres »!
Voilà qui m’a donné envie de réfléchir aux liens entre Cancer et dopage.

Les produits dopants induisent-ils des risques de cancer ? Est-ce que le fait d’avoir vaincu un cancer pour Lance Armstrong a été à l’origine de son dopage ?
Après Angélina Jolie, le blog lavienje colle encore à l’actualité et se pipolise !

 Tous dopés ?

Personnellement, je suis un grand fan de sport. Je regarde beaucoup de sport en live ou à la télé, mais j’ai toujours quand même un sentiment de malaise quand je vois des coureurs de 100m aux muscles gonflés à l’hélium, des tennismen enchaînant des matchs de 5 heures de courses et de frappes de balle toute l’année sans défaillance physique, des cyclistes se taper des étapes de 200 kms avec 3 cols quand moi je suis mort après 20kms sur le plat, des footballeurs enchaîner les matchs tous les trois jours en étant toujours aussi performants… 

C’est vraiment dommage parce que je reste admiratif malgré les suspicions.

Les participants  du tour de France sont des super-athlètes qui s’entraînent vraiment dur dans un sport ingrat. Certains font montre d’un courage incroyable dans des étapes où ils souffrent le martyre. On aurait tendance à l’oublier.
Ce n’est pas parce qu’on est dopé qu’on ne souffre pas

Les plus grands champions ont une force mentale à prendre en exemple. Hélas, ce ne sera pas le cas, parce que l’ombre du dopage plane toujours.

C’est vrai que si on regarde les chiffres sans se voiler la face, c’est assez édifiant :

Sur tous les participants au Tour, depuis la première sanction de dopage en 1968, un tiers a trempé un moment ou un autre dans des affaires de dopage (contrôle positif, constat de carence, sanction pénale…), près des deux-tiers parmi le top 10, et comme je le disais dans l’intro, presque tous les maillots jaunes ont été convaincus de dopage (84,4%). Vous pouvez voir le tableau complet  ici

Et on ne comptabilise pas ici ceux qui sont passés au travers des contrôles, et ceux qui ont réussi à les détourner avec des produits masquants…

Quel dommage qu’on en soit arrivé là. Mais quand tout le monde triche, difficile de ne pas tricher si on veut avoir sa place. Je blâme bien plus l’hypocrisie des organisateurs et des fédérations que les coureurs.

 

Le dopage favorise-t-il le cancer ?

 

Difficile de répondre à cette question tant les chercheurs se la sont peu posée (comme si on se moquait bien de ce qui pourrait  arriver après aux sportifs dopés) : la dernière étude sur les produits dopants et le cancer date de 2007. Peu de chiffres permettent d’affirmer que l’utilisation intensive de ces produits conduit à l’apparition de cancers.

Colnago CF1 Ferrari NEW with stand

Le cancer c’est mon rayon!

 

 

Les produits dopants et leurs effets

 

Les stéroïdes anabolisants 

Certaines études démontrent une relation entre la prise, prolongée et à forte dose, de stéroïdes anabolisants et le cancer du foie et du colon.

Les anabolisants induisent en effet une plus grande reproduction de toutes les cellules, y compris les cellules cancéreuses.

Ils peuvent entraîner également des troubles du comportement et de l’agressivité, des troubles sexuels, une hypertrophie cardiaque,  et augmentent les risques de rupture tendineuse et musculaire.

Un des cas les plus célèbres est celui de Ben Johnson, qui gagna la finale du 100 mètres masculin aux JO de 1988 à Séoul en 9,79 s, pulvérisant alors le record du monde. Mais il fut contrôlé positif au stanozolol (un stéroïde anabolisant), ce qui lui fit perdre le titre et le record du monde. Suspendu deux ans, il fut à nouveau contrôlé positif à Montréal en 1993. L’IAAF le bannit alors à vie.

 La testostérone 

On a pu mettre à jour des relations entre la testostérone et les cancers de la prostate et des testicules.
Lance Armstrong était atteint du cancer des testicules (qui métastasa au cerveau ensuite) en 1996, et il n’est pas le seul dans ce cas.

EPO (Erythropoiétine) et  transfusions sanguines

(ces dernières figurent dans la liste publiée par l’Agence Mondiale Anti-Dopage dans les méthodes interdites)

Elles améliorent le transfert de l’oxygène vers les muscles (en augmentant le nombre de globules rouges), ce qui permet de gagner en endurance.

Les risques : phlébites, embolie pulmonaire, malaise ou arrêt cardiaque… mort subite du nourri au sang  :whistle:.

Du fait qu’on reçoit des poches de sang, apparaissent tous les problèmes liés à sa conservation : la moindre rupture de la chaine du froid aura des conséquences dramatiques. Lorsque l’on reçoit une transfusion  d’un donneur, apparaissent les risques de transmission de maladies virales, infectieuses, comme les hépatites et le sida, et d’incompatibilité entre receveur et donneur.

Une étude de 2007 montre que l’EPO pourrait  favoriser le développement d’un certain nombre de tumeurs cancéreuses.

 

Ephédrine 

C’est un psychostimulant qui augmente la concentration et la réactivité.  Carl Lewis, détenteur de dix médailles olympiques dont 9 en or, de 1984 à 1996, a reconnu avoir été contrôlé positif à l’éphédrine  en juillet 1988, lors des sélections américaines pour les JO de Séoul.

Diego Maradona été également contrôlé positif à l’éphédrine en 1994. Pas de lien prouvé avec les cancers.

Les produits masquants

Utilisés pour masquer un autre produit, comme leur nom l’indique. Risques : déshydratation, insuffisance rénale, fatigue.

Le cycliste Pedro Delgado, alors maillot jaune du Tour de France en 1988, est déclaré positif au probénécide, qui permet de masquer la prise de stéroïdes anabolisants. Ce produit est à l’époque interdit par le CIO (comité  international Olympique), mais pas encore inscrit sur la liste de l’UCI (Union cycliste internationale). Il ne sera donc pas exclu et remporte le Tour ! (quand je parlais d’hypocrisie…).

 

Les hormones de croissance

Elles sont soupçonnées de favoriser le cancer du colon, du sein et de la prostate.

Et ce notamment du fait qu’on rapporte des  risques de cancer plus importants chez les enfants traités par hormone de croissance pour des problèmes de taille. Sachez que les sportifs utilisent des doses 10 à 20 fois supérieures que celles prises par des enfants, le risque étant donc surmultiplié.

Marion Jones, athlète américaine multi-médaillée (5 médailles olympiques et 7 aux championnats du Monde) a été contrôlée positivement aux hormones de croissance (et a avoué avoir pris des testostérones).

 

Et d’autres…

L’affaire Festina de 98 a fait connaître le fameux « pot belge » du Dr Willy Voet qui contenait un mélange dopants et de stupéfiants : amphétamines, héroïne, cocaïne, caféine, morphine et antalgiques. Les sportifs ne sont plus dopés mais ils sont en plus drogués, et imaginez un peu les dégâts sur l’organisme !

Marco Pantani, pendant le Tour d’Italie, est suspendu 6 mois pour avoir détenu dans sa chambre une seringue d‘insuline : elle stimule la sécrétion d’hormones de croissance et de testostérone. Il décédera plus tard d’un œdème cérébral.

Diego Maradona est contrôlé positif à la cocaïne en 1997 (mais l’utilisait-il comme dopage ?), ainsi que la tenniswoman ancienne numéro 1 mondiale Martina Hingis qui mettra un terme à sa carrière suite à un contrôle positif à la cocaïne.

Florence Griffith-Joyner, athlète américaine décédée à 40 ans, détient depuis 1988 les improbables records du monde du 100m (10 s. 49) et du 200 m (21 s. 34). Elle n’a jamais été prise en flagrant délit de dopage, mais tout le monde s’accorde à dire (musculature, mort prématurée) qu’elle était dopée aux anabolisants et hormones de croissance.

 

Lance Armstrong Bike Route

Le mort le plus célèbre du cyclisme international : l’Anglais Tom Simpson, qui s’écroule dans l’ascension du Mont-Ventoux durant le Tour de France 1967 et décède, suite à une prise exagérée d’amphétamines.

 Hélas, ce sera le premier d’une longue liste de cyclistes morts (supposés) des suites du dopage:

Jacques ANQUETIL (F), 53 ans le quintuple vainqueur du Tour de France meurt d’un cancer ;

Coonie MEIJER (PB), 25 ans, la médaillée de bronze des Mondiaux 1987 décède subitement ;

Bert OOSTERBOSCH (PB) 32 ans, l’ancien champion du monde de poursuite, vainqueur de trois étapes du Tour, meurt subitement ;

Johannes DRAAIJER (PB) 27 ans, victime d’un arrêt cardiaque suite à des prises D’EPO ;

Juan Manuel FUENTE (E) 49 ans, l’ancien meilleur grimpeur du Tour de France meurt subitement ;

Marco PANTANI (Ita).33 ans, le vainqueur du Tour 1998 est retrouvé mort, officiellement d’une overdose dans une chambre d’hôtel ;

Gerrie KNETEMANN (PB) 53 ans, le champion du monde 1978 décède d’un arrêt cardiaque.

Valentino FOIS (Ita) 34 ans, l’ancien équipier de Pantani, est retrouvé mort d’une embolie pulmonaire.

Laurent FIGNON (F), 50 ans, le double vainqueur du Tour de France (1983, 1984) meurt d’un cancer du pancréas. Il avait été contrôlé positif aux amphétamines et a reconnu avoir fait l’usage de cocaïne.

Notez  que tous ces morts célèbres ne doivent pas faire oublier les malades et les morts anonymes du cancer , car le dopage ne concerne pas que les sports phares ni l’élite, mais touche beaucoup de personnes, tous sports et tous niveaux confondus.

De nombreux amateurs décèdent ou augmentent leurs risques de développer un cancer dans les 5, 10, 15 prochaines années. Certains prennent des produits « moins sophistiqués » car moins coûteux, mais aux effets secondaires très toxiques. Et que dire des produits en libre-accès sur internet qui peuvent être coupés ou fabriqués dans des circonstances plus que douteuses…

 

Pourquoi Lance Armstrong n’a pas tout compris à la vie…

 

Lance Armstrong a tout avoué.

Devant Oprah Winfray, il a reconnu avoir pris de l’EPO, de la testostérone, de la cortisone et des hormones de croissance. Mais il essaie d’amadouer les téléspectateurs avec des circonstances atténuantes : il se serait dopé parce qu’il a vaincu son cancer.

« Avant qu’on me diagnostique le cancer, j’étais un compétiteur, mais pas si acharné. D’une manière assez curieuse, ce processus m’a transformé, il fallait vraiment que je gagne à tous les coups » dit-il.

Lance Armstrong

Pour ma part, je l’avoue aussi : j’ai pris de l’EPO, j’ai eu recours aux transfusions sanguines, j’ai pris de la cortisone à haute dose…

Mais c’était pour me soigner. Eh oui, les personnes qui prennent de la chimio ont souvent le taux de globules rouges à plat, et il faut le  faire remonter si on veut pouvoir continuer le traitement. La cortisone soigne le myélome et m’a aidé à supporter les douleurs osseuses.
On se retrouve comme des sportifs dopés, mais malheureusement pas trop en état de grimper en danseuse à l’Alpe d’Huez.

 Je ne pense pas que Lance Armstrong a attendu d’avoir le cancer pour prendre ces produits à titre thérapeutique. D’ailleurs, son cancer des testicules en 1996 n’est peut-être pas étranger à la prise de testostérone.

Quant à moi, si je devais  reprendre le sport un jour, et même avec mon vieux rêve d’être champion du monde vétéran, je ne passerais pas par la case dopage !

Pourquoi ?

Parce que la maladie m’a appris la vie. Je serais présomptueux de dire que j’ai tout compris à la vie.

Mais j’ai compris certaines choses…
Notamment, qu’on ne se bat pas contre la maladie. Le cancer n’a rien à voir avec une étape du tour de France, ce n’est pas une compétition.

La maladie m’a fait me diriger vers une bonne hygiène de vie qui est devenue un mode de vie.
Quelle folie de polluer son organisme avec des substances toxiques comme celles contenues dans les produits dopants quand on s’en est sorti ! Votre corps a crié « à l’aide » une première fois, et une fois guéri, vous allez lui faire ingurgiter des trucs à dormir debout ?   :what:

La maladie m’a appris à profiter du moment présent, à savourer les merveilles de la nature, à rechercher la beauté, la pureté, la rareté…Et pas la saleté qu’on s’injecte ou qu’on ingurgite.

Elle m’a appris à vénérer l’amour, la loyauté, la générosité, le désintéressement et non la triche, la mesquinerie, l’appât du gain et des honneurs.

Elle m’a fait comprendre que la lutte pour la reconnaissance de notre insatiable égo est vaine et perdue d’avance. A trop vouloir le satisfaire, Lance Armstrong a connu le contraire de ce qu’il recherchait : être conspué, sifflé par les spectateurs du tour , traité de tricheur, ce qu’il était et qu’il a nié sans scrupule et avec cynisme pendant sept ans.

La maladie m’a amené à découvrir ma légende personnelle. Lance Armstrong a tout gagné, il a même été ordonné chevalier de la légion d’honneur, mais depuis il a tout perdu et ne lui est resté que le déshonneur.

Devenir célèbre en trichant, ce n’est pas cela vivre sa légende personnelle

Quant à devenir un vrai chevalier, un guerrier de lumière, au vu de ses livres et dernières déclarations, il y a encore du chemin à faire,  ce sera sans doute dans une autre vie pour lui.

Enfin, la maladie m’a rapproché de Dieu. Il m’a montré la voie, m’a ouvert les yeux, m’a orienté vers les bonnes décisions et a ainsi participé au processus de guérison. Je l’en remercie tous les jours.

Lance Armstrong a oublié cela. S’il a guéri de son cancer, il Lui doit peut-être un peu. Et rien que pour ça, il aurait dû faire preuve de gratitude, d’humilité face à la vie, et surtout d’intégrité

Et vous chers lecteurs, aviez-vous conscience des risques que ces sportifs prenaient ? Pensez-vous que Lance Armstrong n’a effectivement pas tout compris à la vie ? J’attends vos réponses avec impatience.

VN:F [1.9.22_1171]
Votez pour cet article
Rating: 5.0/5 (5 votes cast)
Cancer et dopage, 5.0 out of 5 based on 5 ratings

Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books!

Remplissez les champs, je garantis la confidentialité de votre email
Prénom  :
Email  :

Mots-clés recherchés:

    {on coupe les testicules des vaincus/xeno androgenes avis/}

Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer.
Au plaisir de lire vos commentaires,

Ajoutez dans vos favoris cet article.

11 commentaires pour Cancer et dopage

  1. Bonjour Daniel,
    J’imagine qu’il y a des substances plus nocives que d’autres .
    Le dopage aux hormones de croissance en est une.
    On peut tenter de faire des liens entre une hormone ou un produit et
    la déclaration d’un cancer mais là, je suis plus circonspecte:
    vu que 100% des fumeurs ne déclarent pas un cancer de la gorge et que bon nombre en déclarent un sans avoir fumé, je pense que les risques de cancer
    liés à des substances sont très minimes.
    Si Armstrong a déclaré un cancer des testicules, c’est sans doute que,
    comme Hamer, il a eu peur à un moment donné que sa descendance
    ou qu’une de ses créations ne meure.
    Puisque nous déclarons des maladies en fonction de comment nous prenons
    les évènements de notre vie, celui qui se dope alors qu’il est heureux ne
    déclarera rien. Heureusement déterminer les risques de cancer n’est pas
    une science exacte (comme l’article que tu as écrit sur mon blog le prouve).
    C’est plutôt une science humaine et c’est pour cela que les médecins y perdent
    leur latin, ils sont formées à la science.
    hannah@technique Tipi a écrit récemment…Loi d’attraction et libre arbitre: quand la vie dit nonMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Hannah,
      Je ne peux qu’approuver, et les lecteurs réguliers du blog auront bien compris que les seuls produits dopants ne sauraient tout expliquer.
      J’ai d’ailleurs fait souvent cette mise au point ici sur l’alimentation, la pollution, la radioactivité nucléaire, etc.
      Et sur ton blog par rapport au cancer du sein :wink: :face:
      Daniel

  2. Philippe dit:

    Salut frangin

    pas trop présent ces temps-ci sur les blogs… de gros changements , un nouveau livre sur la gestion du temps… qui me sert bien :biggrin:

    tu as mis le doigt sur des points essentiels pour moi :
    la différence énooorme entre les sportifs qui prennent ces produits pour de l’argent et celui qui les prend pour sauver sa peau !
    le sens des valeurs
    la conscience de la nature divine de l’homme

    a très vite

    Phil
    Philippe a écrit récemment…Que la nature est belleMy Profile

    • Daniel dit:

      Salut Phil,
      Comme toi, moi non plus je suis pas trop présent sur les blogs,
      mais pas pour travailler, pour prendre des vacances bien méritées!
      Oui, Lance a un peu joué le bouc émissaire dans cet article pour que je puisse mettre en avant ces valeurs-là, mais en même temps il l’a bien cherché non?
      Salute :tchin: brother
      Daniel

  3. Valérie B dit:

    Bonjour Daniel,
    Je suis vraiment FAN de vos articles !
    Pour moi, mon dopage quotidien, c’est de regarder mes enfants grandir et la beauté de la vie.
    Bonne continuation à vous tous.

    • Daniel dit:

      Bonjour Valérie,
      Merci! Ecrire des articles et recevoir des commentaires comme les tiens, c’est aussi mon dopage quotidien! :tongue:
      D’autant que je prends du temps pour les écrire, il me faut compulser beaucoup de documentation, vérifier les infos, me faire mon opinion, synthétiser tout cela.
      Mais comme de plus en plus de lecteurs viennent chercher des réponses à leurs questions ici, je leur dois la plus grande pertinence, qualité et exactitude de l’information.
      Quoi que dans le domaine du cancer, il n’y a pas de vérité immuable… :ermm:
      :face:
      Daniel

  4. Cathy dit:

    Hello Daniel,

    Décidément, la compétition peut mener loin dans la négation de soi et du vivant!

    Mais ce bon vieux Bernard Hinault semble un OVNI dans ce paysage maintenant!!! Mais comment il a fait lui, pour gagner 5 fois le Tour, hein?

    Au secours Victor…!

    « Il faut relever l’esprit de l’homme, le tourner vers la conscience, vers le beau, le juste et le vrai, le désintéressé et le grand. C’est là et seulement là que vous trouverez la paix de l’homme avec lui-même…. » V. Hugo

    Alors Lance a peut-être encore le temps de faire un chemin…avec ou sans cancer…en face à face avec lui-même, devant tant de vacuité et d’efforts inutiles…car l’inutilité (qu’évoque Lysiane avec émotion dans son dernier article! :wink: ) pourrait dévoiler enfin une plénitude jusqu’alors inaccessible…bla bla bla…

    Bon, ce blog qui se peopolise…moi ça m’déroute un peu hein! :cool:

    Je retourne prendre le soleil, et faire des réserves de vitamine D (anti cancer?) pour me rendre inutile et détendue ( :silly: )…

    A tout bientôt Daniel…

    :levitation: Cathy a écrit récemment…Comment se faire obéir…Etes-vous sûr de poser la bonne question?My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Cathy,
      Hinault était certainement dopé comme les autres vainqueurs, même s’il a jamais été contrôlé positif, il a déjà refusé de se soumettre à un contrôle antidopage, ce qui équivaut à un contrôle positif.
      Et dans une interview accordée à L’Equipe, le 05/01/1978, il a dit ça: « Si je les prends (des produits) ce n’est pas tout seul et il ne s’agit pas de n’importe quoi. Enfin, je suis loin d’être le seul…On ne prend pas de risque quand on est suivi par un médecin compétent qui sait exactement ce qu’un coureur doit faire ou pas. »
      Il a été blanchi miraculeusement aussi dans une affaire de prise d’amphétamines (voir ici pour tout savoir sur Hinault pour ceux ou celles que ça intéresse).

      Merci pour cette magnifique citation de Victor qui éclaire ma journée.

      Fais le plein, la vitamine D serait recommandée pour la prévention des maladies cardiaques et de certains cancers.
      Moi aussi je vais en profiter de ce pas! :face: Daniel

  5. Nadia dit:

    Hello Daniel,

    me voici de retour de vacances et bien entendu le sujet du Tour de France et du dopage a battu son plein.
    Comme toi je pense que les athlètes qui ne se dopent pas aujourd’hui face aux adversaires dopés se trouvent en porte à faux. Ça doit être un vrai dilemne : espérer se retrouver sur le podium ou penser à sa santé.
    La partie n’est pas juste si les uns se dopent et pas les autres.
    Je suis persuadée que toutes les substances dopantes dont tu parles sont mauvaises pour la santé: cancer ou autre pathologies.

    Ton « dopage » à toi était bien sûr justifié et je te souhaite d’être un jour champion chez les vétérans. Quelle belle victoire ce serait !

    A bientôt
    Nadia
    Nadia a écrit récemment…Conseils pour être en bonne santé : évitez le blé et son glutenMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Nadia,
      Oui, et la question se présente assez tôt: il y a de plus en plus de dopage dans les courses amateurs déjà!
      Pour moi, il faudrait un miracle avec mes problèmes de dos depuis la maladie, mais les miracles j’y crois :smile:
      :face:

      Daniel

  6. Bonjour et merci pour votre article. Je voulais connaitre votre avis sur les xenos-androgènes, beaucoup utilisés par les sportif de haut niveau ? Merci
    xeno-androgene a écrit récemment…MEGA-GEAR, mettez la science de votre coté avec les xeno-androgènes !My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 3 = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
:wub: :wink: :whistle: :what: :wassat: :w00t: :unsure: :tongue: :tchin: :smile: :sleeping: :silly: :sideways: :sicky: :sick: :shocked: :sad: :pouty: :pinch: :ninja: :nervous: :lol: :levitation: :heart: :happy: :getlost: :face: :ermm: :dizzy: :devil: :cwy: :cool: :cheerful: :bounce: :blush: :blink: :biggrin: :angry: :angel: :alien: