Doit-on faire confiance à la médecine ? (n°3)

singeLa question de faire confiance à la médecine ou à son médecin revient de façon récurrente dans les courriers et commentaires que je reçois*. J’ai donc créé cette nouvelle saga « Doit-on faire confiance à la médecine ? » qui tentera de répondre à toutes les questions que les personnes se posent.

Aujourd’hui,je réponds à Christian qui me dit qu’il a été très négativement impacté en écoutant son médecin tenir des propos très pessimistes sur l’évolution de son cancer. En filigrane, j’ai vu la question se dessiner: dans quelle mesure doit-on écouter les médecins ?

*On peut le comprendre, avec les scandales de la thalidomide, du sang contaminé, des rayons cérébraux mal réglés, du Mediator…Et les aspirations plus que douteuses (plus mercantiles que philantropiques dirons-nous ) des laboratoires pharmaceutiques ultra-puissants qui semblent contrôler toute le monde médical, la crédibilité de la médecine en a pris un sacré coup.

voir Doit-on faire confiance à la médecine n°1 ici
voir Doit-on faire confiance à la médecine n°2 ici

 

Cet article est pour la 1ère fois doublé d’un podcast à écouter ou télécharger ci-dessus.

 

Cher Christian,

Ma réponse ne sera pas tout blanc ou tout noir, mais les lecteurs en ont pris l’habitude, je n’aime pas les jugements à l’emporte-pièce, et les propos définitifs. Alors ma réponse est en deux temps :

Oui, clairement oui, mais à 20 % ! car je n’ai trouvé qu’une bonne raison de le faire contre 4 de ne pas le faire !

Oui, car ils connaissent leurs sujets, et vous délivreront des informations importantes sur votre maladie. Concernant le myélome par exemple, c’était important qu’un médecin m’explique exactement comment cette maladie se traduit physiologiquement dans mon corps pour que je puisse décrypter ensuite grâce au décodage biologique le sens profond de cette maladie.

Comment peut-on agir sur sa maladie si on ne sait même pas comment elle fonctionne ? Comment comprendre le sens de ce qui arrive si on n’a pas un minimum de culture médicale la concernant ?

De plus, si vous faites de la visualisation comme je le préconise ici, il est important de savoir ce que font actuellement vos cellules, et lesquelles , et ce que vous allez leur demander de faire ensuite (s’autodétruire, se transformer, aller ailleurs ?).

Et puis votre médecin connait les traitements qui existent et peut vous orienter. Et comme écrit ici , la chimio a un avantage considérable, c’est de vous donner du bonus temps.
Demandez-lui les options différentes sinon il va vous donner le plus radical, la bombe atomique.

« Vous êtes jeune vous le supporterez, c’est ce qui marche le mieux ! »

Ça c’est le discours du médecin qui connait ses stats. Mais si vous voulez reprendre votre vie en mains, retrouver une bonne hygiène de vie, faire du sport, réfléchir à ce que vous avez mis en place pour en tomber gravement malade, serez-vous capable de le faire en étant torchon-chiffon-carpette ? Moi non en tout cas. Et j’ai toujours demandé le plus soft possible , le moins traumatisant, une chimio light en quelque sorte…Tout se négocie.

 Non, à 80 % ; Vous connaissez la blague « quand est-ce qu’on s’aperçoit qu’un avocat vous ment ? » On pourrait la faire avec « quand est-ce qu’on sent qu’un médecin va vous plomber grave ? »  La réponse est la même : « ses lèvres bougent »   :biggrin:

Oui, les médecins sont souvent plombants, voilà donc 4 bonnes raisons de ne pas les écouter :

1°)Doit-on faire confiance aux médecins alors qu’ils se trompent souvent?

Personnellement, j’ai appris très jeune à me méfier des diagnostics et pronostics définitifs des médecins : quand j’avais 18 ans je crois, un médecin du sport très reconnu que je consultais pour des tendinites (aux tendons d’Achille) à répétition m’avait dit que je ne pourrai plus jamais pratiquer de sport en compétition du fait de ma morphologie inadaptée (jambes arquées) !

Je suis sorti en larmes du cabinet, j’étais effondré. Une heure plus tard, et bien m’en a pris, je décidais que ce médecin était un incapable et qu’il avait tort.

En effet, c’était archifaux, puisque j’ai pu continué l’athlétisme après un peu de repos, couru le 400 m haies en demi-finale des championnats de France universitaires (pourtant les tendons sont soumis à rude épreuve dans ce type de discipline), et me suis classé à 40 ans sur le podium du saut en longueur alors que le tendon subit au moment de l’impulsion jusqu’à 12 fois le poids du corps (soit près d’une tonne pour un athlète de 80kgs).

Dans le même style, Pierre Quinon qui a été champion olympique de saut à la perche en 1984, avait eu le même diagnostic : « vous êtes fini pour le sport mon bon monsieur » ! Les exemples comme cela sont légions. 

2°)Doit-on faire confiance aux médecins alors qu’ils  ne sont pas tous d’accord ?

Consultez en plusieurs et vous verrez que vous aurez toujours un diagnostic et un traitement différent !

Les médecins oncologues affichent une grande assurance (arrogance ?), mais en fait, ils m’apparaissent maintenant comme aussi désorientés, voire plus que leurs patients ! En fait, ils ne savent pas vraiment vous guérir – on parle de 30% de survie dans les 5 ans en moyenne – mais ils vont  s’accrocher désespérément à ce qu’ils connaissent le mieux: les chiffres !

Les stats, moi je leur laisse. J’y attache autant de considération que pour l’âge.  Ce ne sont que deux chiffres juxtaposés, l’état d’esprit, il n’y a que ça qui compte. Dîtes-vous que vous avez l’âge de vos artères, que vous êtes passé dans le 3ème âge et vous obtiendrez vite satisfaction : vous deviendrez vieux très rapidement ! 

3°) Doit-on faire confiance aux médecins alors qu’ils peuvent avoir un effet nocebo ?

Pas tous, mais les propos négatifs des médecins ont un effet nocébo extrêmement puissant.

Lisez à ce sujet cet article et le commentaire de Dominique qui raconte comment elle a développé une tumeur du pancréas de 1,8 kilos suite à la trouille que lui a flanquée un médecin !

 

4°)Doit-on faire confiance aux médecins alors qu’ils  ont souvent peur ?

Oui, les médecin évoluent souvent dans le registre de la peur. Ils sont pessimistes puisqu’ils ne parlent que de statistiques qui ne sont pas très rassurantes. Et de ce fait, vous entraîne dans des vibrations énergétiques basses qui attirent encore plus la maladie.

Voici ce qu’écrit Wayne Dyer dans son livre « Le pouvoir de l’intention » :

“    Les professionnels de la santé transmettent le message que la médecine est à l’origine de la guérison en nous communiquant leur scepticisme à l’égard de tout ce qui n’est pas une procédure prescrite par la science médicale. Ce genre d’attitude va rarement donner de l’espoir et remonter le moral des patients, sans compter que leur diagnostic et pronostic sont souvent basés sur la peur, et l’approche excessivement pessimiste pour éviter les poursuites judiciaires. Préparez les au pire tout en espérant le meilleur est souvent la philosophie en vigueur dans le département de médecine.

 

Mes astuces pour ne pas être plombés par un médecin qui vous fait part de son pessimisme à travers son diagnostic (qui valent de l’or, rien que ça !, car elles m’ont toujours protégé):

- dites-vous intérieurement au même moment où il vous parle:

« Cela n’a rien à voir avec moi, ce qu’il dit ne me concerne pas, je n’ai que faire de ces propos négatifs, ils me font l’effet un coup d’épée dans l’eau, ils passent sur moi comme la brise effleure ma joue, ils entrent par une oreille et ressortent instantanément par l’autre sans avoir eu le temps d’imprégner négativement mon cerveau. »

Si vous êtes dans des niveaux supérieurs d’énergie, vous neutralisez les énergies négatives. Restez svp dans un niveau d’énergie élevée où on ne peut vous atteindre.

Pensez encore :

« Je suis confiant, optimiste, je m’en sortirai comme bien d’autres, mêmes condamnés, s’en sont sortis»

Je vous invite à penser dans un domaine beaucoup plus spirituel:

Pour les disciples de St-Germain (grand ordonnateur de la flamme violette) :
«   I AM, JE SUIS LA PRESENCE ET INTELLIGENCE DANS CETTE SITUATION ET TOUT EST PARFAIT » (mais ne le criez pas si fort)

Pour les fans de W.Dyer : « Je n’entends pas ces propos car…

« J’ai l’intention de retrouver la perfection de mon être telle que la source l’a créé » ou
« j’ai la certitude  de retrouver la santé parce que j’ai la certitude d’être relié à la source » ou encore plus détaché (mais je suis le 1er à ne pas y arriver) :
« tout se déroule selon un plan divin donc rien de mal ne peut m’arriver»

N’ayez aucune haine contre ce médecin, ce qui ne ferait que vous attirer encore vers les énergies négatives et vous faire entrer en guerre contre lui alors que vous cherchez le lâcher-prise.

Ayez plutôt de la compassion, c’est normal qu’il tienne ces propos car lui n’a que son arsenal chimique pour vous soigner, il n’a pas les armes que vous avez : votre médecin intérieur, vos convictions, vos croyances positives, votre foi en la guérison, votre amour pour la vie, et l’aide de Dieu, de votre ange-gardien (si vous voulez bien la leur demander).

Bon courage Christian!

Et vous chers lecteurs, vous les écoutez les médecins ou vous fermez les écoutilles quand il faut? Avez-vous d’autres astuces que les miennes pour vous protéger?
Google Plus

VN:F [1.9.22_1171]
Votez pour cet article
Rating: 5.0/5 (9 votes cast)
Doit-on faire confiance à la médecine ? (n°3), 5.0 out of 5 based on 9 ratings

Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books!

Remplissez les champs, je garantis la confidentialité de votre email
Prénom  :
Email  :

Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer.
Au plaisir de lire vos commentaires,

Ajoutez dans vos favoris cet article.

18 commentaires pour Doit-on faire confiance à la médecine ? (n°3)

  1. meline dit:

    Bonsoir Daniel,

    Comme d’habitude un article extrêmement bien rédigé, cohérent, puisé à la source :wink:
    Je suis entièrement d’accord avec les 4 points que tu développes !

    Mais, il faut avoir une sacrée force, une confiance en la vie assez prégnante pour réussir à se relever très vite de la sensation d’être passé sous un train -et pas corail mais plutôt le TGV- après l’annonce d’un médecin…
    Je l’ai vécu récemment indirectement pour mon père et je remercie justement la source de m’avoir fait croiser ton chemin ! (je remercie aussi Phil !)

    Daniel, j’espère que cet article aura pu rassurer Christian et j’en profite pour lui envoyer tout mon amour :heart: :heart: :heart:

    Sois fier de ta légende personnelle Daniel :happy: Elle permet de réaffirmer à chacun que l’on est Roi dans son royaume :wink:

    :face:

    • Daniel dit:

      Il faut avoir bcp de force et de foi pour guérir d’un cancer de toute façon Méline!
      Je remercie aussi la source de m’avoir fait croiser ton chemin, c’est un réel bonheur pour moi que de savoir que je t’insufffle (ou plutôt qu’elle t’insuffle à travers moi) courage et espoir. :face: Daniel

  2. Jean-Louis dit:

    Hello Daniel,

    Effectivement, être positif et avoir une foi inébranlable en soi, en la vie, … est un atout déterminant.
    Un autre point qui l’est peut-être tout autant est de ne pas s’approprier la maladie, une fois que l’on dit mon cancer, ma maladie, … on se l’approprie et elle devient de facto nôtre, ce que l’on veut éviter (en général) à tout prix. Il devient alors plus difficile de s’en débarrasser. Et dans le domaine, les voleurs sont peu nombreux, …

    Foi, confiance et santé donc.
    Jean-Louis a écrit récemment…Pollution chimique et habitat santé, appareils domestiquesMy Profile

  3. Philippe dit:

    Hello

    Comme d’hab , article complet . Je ne peux qu’adhérer par mes expériences. Les médecins devraient eux-mêmes pratiquer la pensée positive car ils vivent dans un environnement difficile.
    Médecin, hôpital…. mon grand père disait que si tu n’es pas malade en entrant chez eux, tu le seras en sortant. :what:

    Mieux vaut se soigner autrement et la meilleure manière est la prévention. Donc lire et relire tes articles et ceux de nos frangines de blogs , Lysiane, Nadia, Hannah, …

    a bientôt, brother

    Phil
    Philippe a écrit récemment…Vous êtes ExtraordinaireMy Profile

    • Daniel dit:

      Oui Phil, la prévention est la meilleure des solutions, mais on ne se rend hélas pas toujours compte de ce que l’on met en place dans sa vie. Et tant que la médecine restera statistique et ne tiendra pas compte de la globalité de l’être humain, ce sera difficile de lui faire confiance.
      Salute brother :tchin: Daniel

  4. BELNOU monique dit:

    Bonjour « JE »
    je suis d’accord avec vos mots il y a un mot que j utilise souvent c’est le mot « PATIENCE » sans ce mot les salles d’attente de nos chers médecins seraient vide
    bonne continuation Monique

  5. Re!

    Avec tout ça, je me rends compte que je suis en train de développer une peur des médecins moi! :devil:

    Bon mais plus sérieusement…à ce stade d’expérience de la maladie, on voit en effet que le médecin est surtout utile à établir un diagnostic…mais qu’après il faut se prémunir, s’auto médicamenter en quelque sorte avec des pensées qui neutralisent leur discours pessimiste et alarmant!

    Depuis que je te lis, je suis plus attentive au médecin intérieur, même pour des maux du quotidien…il y une sagesse en soi qui donne des clés pour détecter une émotion à l’origine d’un malaise physique, une cure à faire pour nettoyer un organe…une personne à consulter sur un plan ou un autre (guérisseur, thérapeute…), une action, une prière à prononcer (tiens, par exemple, rehausser le taux vibratoire de l’eau que je bois!)…bref…je m’éloigne très clairement de la médecine conventionnelle et j’augmente la confiance en mes instincts…

    Que dit Christian de cette réponse à sa lettre?

    :smile:

    Chouette, les émôticones marchent à nouveau? T’as fait quoaaaa?
    Cathy de Poulettesurlenet a écrit récemment…Le sourire d’un môme, c’est bon comme…My Profile

    • Daniel dit:

      Peur non, mais être plus méfiant envers eux et plus confiant en ses propres capacités de guérison, c’est pas mal! Je suis heureux si j’ai pu contribuer modestement à cela.
      Christian souhaite rester anonyme et sa réponse aussi! Je t’ai répondu en mail pour les smilies. :face: Daniel

  6. Nadia dit:

    Bonsoir Daniel,

    ton expérience avec la médecine a été difficile avec ton cancer.
    Mais chez les médecins comme ailleurs il y a aussi des personnes humaines et compatissantes. J’ai un médecin très à l’écoute et ouvert à des choix autres que la médecine allopathique. Ça n’empêche pas les risques de se tromper mais c’est humain.Je pense que c’est mon signe astrologique (balance) qui m’incite à toujours voir les 2 plateaux (de la balance).
    Merci Phil pour ton clin d’oeil.

    A bientôt
    Nadia a écrit récemment…Huile de millepertuis : fabriquer soi-même son produit réparateur coup de soleilMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Nadia,
      oh, je ne parle pas que de mon expérience hélas, mais j’intègre tous les témoignages que j’ai pu recueillir de personnes ayant eu affaire avec ce type de médecins, beaucoup plus répandu que tu ne crois.
      Oui, moi je suis scorpion (asc. scorpion!) et je vois souvent les côtés sombres… :devil: :face:

      Daniel

  7. Bonsoir Daniel,
    Je te suis à 100% à propos du diagnostic.
    Sachant que l’on peut se faire un cancer
    des poumons rien qu’avec la peur de
    mourir lorsque le médecin nous annonce
    une maladie incurable, cela vaut la peine de
    se pencher sur la question.
    Malheureusement, la plupart des médecins
    ignore que nous sommes des êtres multdimensionnels
    et que nous pouvons faire appel à d’autres parties
    de nous-mêmes pour nous soigner.
    je connais bien aussi les enseignements de St Germain
    et j’ai pas mal pratiqué la flamme violette.
    hannah@technique Tipi a écrit récemment…Quand la loi d’attraction me fait un clin d’oeilMy Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Hannah,
      j’aime quand tu me suis à 100%!
      Oui, en restant dans les stats, les médecins c’est hélas 99% de savoir et de technique mais il reste plus qu’ 1% de psychologie…
      En tant que spécialiste des couleurs, j’imaginais bien que tu pratiquais la flamme violette! :face: Daniel

  8. Yves dit:

    Faut-il faire confiance aux autres thérapeutes ?

    Je viens de parcourir une revue « soleil levant » et je vais vous donner un aperçu des thérapies proposées sous forme de pub. J’ai passé sur les méthodes psy, les méthodes personnelles etc… Sinon, je devais multiplier pas 4 ou plus la liste…

    Mtc, Tesla, macrobiotique, hypnose, chamanisme, jeune, codes source de santé, décodage biologique, réflexologie plantaire et autres, thérapie quantique, musicothérapie, yoga (tous), loi du principe, connotations familiales, enfant intérieur, tantra, pranathérapie, biomagnétisme, eft, o’oponopono, kinésiologie, ahora, voie thaumaturgique, herboristerie, élixirs floraux, cristaux, reiki, décodage intuitif, shiatsu, chi gong, tai chi, neurofeedback….
    Rien que sur cette revue se septembre une centaine de propositions..

    Ma conclusion, le marché de la maladie et juteux pour beaucoup. :nervous:
    Dans les thérapies cités, certaines sont confirmées…. :wink: le reste… :whistle:

    • Daniel dit:

      Bonjour Yves,
      Oui, il faudrait plus de trois vies, et autant de maladies pour explorer toutes les thérapies ! Mais très peu pour moi, surtout pour la maladie.
      Certes c’est un marché porteur, mais je crois surtout qu’il y a de plus en plus de malades, et de plus en plus de méfiance vis-à-vis la médecine.
      Si elle n’était pas tant en échec – et c’est je pense parce qu’elle n’est que physiologique et cultive la pensée unique – il n’y aurait pas autant de thérapies parallèles.
      Daniel

  9. Yves dit:

    Personnellement, depuis que j’ai redécouvert (j’ai été initié dans la communauté des Bouddhas, puis, les années passant, j’ai changé de chemin pour revenir au Bouddhisme pur) le Bouddhisme, je revis Spirituellement et psychologiquement.
    Je refais mien l’enseignement originel du Bouddha (très proche de celui de Jésus).

    LES QUATRE NOBLES VÉRITÉS.
    LE NOBLE SENTIER OCTUPLE.

    Mon travail s’effectue sur la respiration, l’instant présent, le vide mental. :levitation:

    Rien que ça et rien d’autre, vous allez voir comme vous allez vous transformer, plus besoin de faire autre chose….LA VOIE ROYALE. :angel:

    Enfin, c’est mon parcourt… :sideways: :sideways: à tous.

    • Daniel dit:

      Bonjour Yves,

      Je me suis un peu intéressé aux 4 nobles vérités puisque je conclus mon livre avec cela.
      Mais ça ne parle pas à tous.
      Respiration, instant présent: c’est primordial!
      Sans parler de méditation ou de relaxation, ne vivre que dans le présent et retrouver toujours sa bonne amie qu’est la respiration, permettent de ne pas sombrer dans la peur de l’avenir, de ne pas ressasser les évènements du passé.
      A pratiquer sans modération…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
:wub: :wink: :whistle: :what: :wassat: :w00t: :unsure: :tongue: :tchin: :smile: :sleeping: :silly: :sideways: :sicky: :sick: :shocked: :sad: :pouty: :pinch: :ninja: :nervous: :lol: :levitation: :heart: :happy: :getlost: :face: :ermm: :dizzy: :devil: :cwy: :cool: :cheerful: :bounce: :blush: :blink: :biggrin: :angry: :angel: :alien: