Et la gentillesse, bordel ?! *

Pre-Wedding HugAujourd’hui, c’est la journée mondiale de la gentillesse…L’an passé j’avais découvert, avec la création de LVJ, l’existence de cette journée (qui a été créée en 2009 à l’initiative du magazine psychologies) et cela m’avait inspiré.
Mais c’était plus un coup d’essai car mon blog n’était même pas en ligne, et seule une poignée de personnes ont dû le lire via Facebook. Comme c’est mon tout 1er article, qu’il n’a pratiquement pas été vu, pas du tout commenté, j’ai une tendresse particulière pour lui…Aussi, j’ai eu envie de le revisiter et vous en offrir une version actualisée.

 

* Non, non pas de grossièreté de ma part, les plus anciens auront reconnu l’hommage au film culte « Et la tendresse bordel? » (de Patrick Schulmann en 1979) avec B.Giraudeau et le non moins culte Jean-Luc Bidault.

 

S’il n’est pas acquis pour tout le monde qu’être gentil rend la vie des autres bien plus agréable, laissez-moi au moins vous convaincre que cela rendra votre existence bien plus  riche et joyeuse…

 

Une journée de la gentillesse, et où on va là ?

Concernant cette journée de la gentillesse, mon sentiment est assez partagé à ce sujet.

D’un côté, c’est plutôt pas mal de nous inciter à bien nous comporter avec autrui. D’un autre, j’ai envie de dire cette phrase empruntée à un ancien collègue prof, qui m’énervait au plus haut point parce qu’il l’a disait à tout bout de champ: « à un moment donné, faut arrêter… » (sous-entendu pour lui, arrêter d’être trop gentil avec les étudiants).

Faut-il nous rappeler sans cesse que nous devons être des gens civilisés et affables ?  Pourquoi pas la journée de la politesse, la journée de la galanterie, la journée où-il-faut-dire-bonjour-aux-gens-qu’on-croise-dans-notre-quartier… ?

Tiens, voilà qui me donne envie de vérifier si ce type de journée n’existe pas déjà!

Et ben non, même si la journée de la femme nous invite nous les hommes, pauvres diables que nous sommes (à prononcer avec l’accent de Jules des églises), à en faire une journée de la galanterie.

Bon, y a bien une Journée mondiale des Câlins le 21 janvier, jamais entendu parler de celle-là, mais ça doit être sympa si c’est suivi.
Y a aussi une Journée mondiale de l’orgasme, le 21 décembre qui doit être sympa si c’est suivi, même si certains célibataires diront qu’ils s’en br…Houlà qu’est-ce que je raconte encore?   :w00t:

et le meilleur pour la fin : la Journée mondiale du lait concentré sucré en berlingot le 11 septembre (si si vérifiez!). Décidément, Ben Laden ne respectait rien!

 

Semez de la gentillesse, et vous en récolterez

Aldous Huxley (celui qui a écrit « le meilleur des mondes », livre prémonitoire de 1932 dont le film Brazil est inspiré) avait dit ceci dans une conférence :

«  Les gens me demandent souvent quelle est la technique la plus efficace pour améliorer sa vie. Il est un peu embarrassant qu’après des années et des années de recherches et d’expérimentation, je doive conclure que la meilleure réponse à cette question est : soyez juste un peu plus gentils… » 

Je suis moi-aussi assez convaincu par l’idée que, dans la vie, il faut toujours mettre le plus possible de passion et d’amour dans tout ce que l’on entreprend. De l’amour, oui, de la gentillesse, oui tout simplement.
Même si la journée a été naze de chez naze, que de nombreux soucis nous tracassent, cela me semble naturel de rester poli, gentil, généreux avec ceux qui nous entourent. Surtout qu’ils n’y sont la plupart du temps pour rien dans nos problèmes.

Nos actes et nos paroles envers autrui sont de la plus haute importance.

D’abord parce que tout ce que nous faisons, pensons, disons, nous reviendra. C’est la loi d’action/réaction, ou d’attraction universelle, autrement appelée « l’effet boomerang » ! Donc si vous voulez recueillir de la gentillesse en retour, semez-la. Soyez gentils.   »Votre vie est le miroir de vos pensées » nous dit Wayne Dyer.

Je repense à une anecdote qui illustre bien cela. L’autre jour, j’arrive avec ma voiture pleine à la déchetterie. Il était midi moins dix et un employé fermait déjà le portail alors que la déchetterie ferme à midi. J’enrage intérieurement, mais garde mon calme, et l’employé me voyant surpris me dit,

-   Ouais, on ferme dix minutes avant sinon on est encore là à midi et quart !

Je lui répondis avec un grand sourire :

-   Oui je comprends très bien, il faut bien que vous ayez le temps d’aller déjeuner…

Néanmoins je ne lâchais pas mon intention de rentrer dans cette déchetterie. Je commençais à jeter des bouteilles dans les containers qui se trouvaient juste en dehors de la déchetterie. Je pense aussi que je répétais en mon for intérieur les phrases de Ho’oponopono en direction de l’employé et de l’univers: je suis désolé, pardonne-moi, je t’aime, je te remercie. Ce sont des pensées d’amour et de gentillesse non?

Un autre gars arrive sur ces entrefaites et  hurle sur l’employé, qui lui répond avec la même véhémence. Moi j’attendais patiemment en ne perdant pas espoir. Et là miracle, une fois que le râleur était parti, sésame ouvre-toi, le type m’ouvre le portail en me glissant avec un clin d’œil :

-    Allez-y faites vite !

Ma gentillesse avait été récompensée, alors que l’autre avait récolté la haine qu’il avait semée. Je remerciai mon bienfaiteur d’un pourboire de 2 € en lui suggérant qu’il aura peut-être le temps de boire un café à ma santé. Il était aux anges, sa gentillesse aussi avait été récompensée !

Ces anecdotes sont monnaie courante pour quiconque œuvre avec gentillesse avec les autres.

 

Trop bon, trop con?

La plupart des personnes pensent qu’en faisant preuve de gentillesse, ils vont se faire avoir, on va les prendre pour des bonnes poires. Tout ça parce qu’on nous a fait croire à tort que pour réussir dans la vie, il fallait être dur, impitoyable, voire cynique.

Si vous pensez cela, inévitablement, le monde sera ainsi. Si vous pensez que la vie est une jungle ou bien un panier de crabes, elle sera telle que vous l’imaginez.

Ah c’est sûr, ne nous voilons pas la face, des personnes malveillantes, malhonnêtes, malotrues, malintentionnées, malfaisantes, malpolies, malsaines (tout ça parce qu’elles sont malheureuses)  on en rencontrera, mais être gentil ne signifie pas se laisser marcher dessus.

Il faut alors apprendre à savoir dire non, à imposer ses idées: « ne soyez pas moins gentils, mais plus affirmés ! » nous conseille Christophe André.

Et si la gentillesse tient parfois de la gageure dans ce monde de brutes, parce qu’elle ne permet pas toujours un retour positif immédiat, elle aura toujours un effet positif à long terme d’une part:  « L’amour n’échoue jamais » écrit Saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens.

Et d’autre part, je pense que nous sommes sur cette terre pour faire l’apprentissage de plus d’amour et de gentillesse, et rien d’autre.

L’autre jour, Dominique, une habituée de LVJ,  écrivait ceci dans un de ses commentaires:

« il y a des personnes qui se complaisent à cracher du venin à tout va, qui ne se remettent jamais en question et qui sont solides comme des rocs, jamais malades etc…Ils ne sont pas du tout dans l’intelligence du cœur, ils ignorent tout de la culpabilisation, ne sont jamais dans l’empathie, ne sont jamais rongés par l’idée qu’ils peuvent avoir blessé quelqu’un…S’il y a un sens à cela quel est-il? Dieu les destine-t-il à mettre les autres à l’épreuve? Doit-on être moins sensibles, donc « forts » pour surnager parmi les requins? »

Ce à quoi je lui répondais ceci:

« Jamais malades, odieux, toxiques, peut-être mais qu’auront-ils à vivre dans leur vie? Et si ce n’est dans celle-là, ce sera dans la suivante, et là l’addition risque d’être salée. Les choses nous sont toujours renvoyées à la figure un moment ou un autre quand on refuse d’apprendre la leçon. »

Je ne connais que trop bien les regrets qu’éprouvent ces personnes une fois décédées, et leurs premiers mots sont toujours les mêmes (lire ici pour mieux me suivre):

«  Je te (vous) demande de me pardonner, j’ai été trop con…jaloux…lâche…maladroit…méchant…intéressé… »

Alors, soyons gentils maintenant pour ne pas avoir à le regretter plus tard. Soyez bien convaincus qu’un jour viendra où tous ceux qui vous ont fait du mal vous demanderont pardon, même si ce n’est pas de leur vivant.
 

La gentillesse, un art de vivre

Ce n’est certes pas avec une journée de la gentillesse qu’on va devenir gentil, mais c’est déjà un pas pour les plus coriaces.
La gentillesse, c’est un art de vivre, c’est ce qu’ Emmanuel Jaffelin, appelle « la nouvelle noblesse » (Éloge de la gentillesse, Bourin Éditeur)

Pour ma part, je serais bien incapable d’aller offrir des fleurs à un inconnu dans la rue aujourd’hui, mais j’essaie tant bien que mal, à mon niveau, d’être gentil au quotidien toute l’année, et ça c’est déjà beaucoup.

Je suis toujours étonné de constater  à quel point une action, un petit geste, une attention, un sourire, un compliment, un conseil, une phrase, ne serait-ce qu’une, peut illuminer la vie des autres, voire changer une vie, et donc changer sa propre vie.

Ainsi, par exemple, quand je vais au restau, je félicite toujours le chef via le serveur quand un plat était vraiment bon, je dis toujours à un commerçant combien j’aime tel produit, à un artisan combien son œuvre mérite le respect…J’ai trop souffert du manque de reconnaissance dans mon travail de prof – c’est si rare qu’un élève vienne vous dire qu’il a « trop kiffé » votre cours- pour ne pas savoir à quel point ce genre de petites marques de gentillesse font du bien.

J’ai aussi mon professeur de gentillesse en la personne de ma femme Marina, avec qui j’apprends tous les jours, rien qu’en la regardant vivre, à être plus gentil. Car elle est la gentillesse incarnée.

Je pense qu’elle est beaucoup plus gentille que je ne le suis. Même si je pense être quelqu’un qui a un bon fond :angel:  j’ai toujours un peu l’impression de renier ma vraie nature de méchant scorpion ascendant scorpion qui pique quand je fais par trop preuve de gentillesse…

Une petite histoire en est la preuve : sa mère me raconta un jour que Marina, quand elle était petite, prenait toujours le soin, le jour de Noël, de préparer des soucoupes remplies de carottes destinées aux rennes, et un paquet de biscuits pour le Père Noël, car, dixit  » ils devaient tous être bien fatigués après leur tournée générale des maisons du monde entier ». Jamais je n’ai entendu un tel témoignage, et certainement rares sont les personnes qui ont su faire preuve dès leur plus jeune âge d’autant d’altruisme, de générosité et de gentillesse. Rien que pour cette histoire, j’aurais pu l’épouser (surtout qu’elle n’a pas changé depuis!) 

 :wub:

La gentillesse, c’est bon pour la santé !

Des études scientifiques le prouvent, se montrer gentil, c’est bon pour la  santé des autres, mais aussi pour la sienne!

Martin Seligman aux Etats-Unis a montré que la réalisation d’une action altruiste désintéressée procure davantage de joie et de satisfaction que celle ressentie lors d’une activité agréable.

Une étude auprès d’enfants qui avaient des difficultés scolaires a montré que ceux qui se portaient volontaires pour aider les autres à faire leurs devoirs amélioraient leurs résultats, et cela se confirmait encore deux ans plus tard.

J’ai personnellement la ferme conviction que faire preuve d’amour, de gentillesse, de compassion alors même qu’on traverse une épreuve douloureuse peut être une des solutions à la maladie, et qu’elle peut avoir des résultats même plus convaincants que la chimiothérapie. La guérison passe toujours par plus d’ouverture aux autres, par un changement radical dans sa façon d’être. Moins de cerveau, plus de cœur!
Même aux moments les plus difficiles que j’ai pu traverser à l’hôpital, je n’oubliais jamais de remercier le personnel quand il faisait vraiment son travail avec amour.

La dernière fois, j’ai pris la peine lors de mon départ après un séjour forcé de dire à une infirmière « merci pour votre gentillesse! » ce qui a semblé la combler de plaisir.

Parfois, on prend la sécheresse des autres pour de la méchanceté. Une des infirmières me faisait mal à chaque fois quand elle me piquait, faisait boulettes sur boulettes, et le tout en affichant un masque imperturbable où je ne lisais qu’indifférence et cruauté. Je la détestais, et elle me le rendait bien.

Puis un jour j’ai eu le déclic, je me suis dit qu’en fait elle était jeune, sûrement fraîche émoulue de l’école d’infirmières, et qu’en fait, elle avait peur de mal faire et cachait son stress derrière un masque d’apparente compétence. Je décidais donc de la détendre…

Quand elle arriva le matin pour me faire la piqure, je lui dis avec un grand sourire:

« Ah voilà ma tortionnaire préférée ! » ce à quoi elle répondit, en souriant pour la première fois

« Oh, vous savez ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on vous torture ».

Je lui dis alors qu’elle faisait les choses très bien (même si c’était faux, mais la vérité n’est pas toujours bonne à dire si on veut faire preuve de gentillesse), que son métier n’était pas facile, etc. Le tout en étant très gentil.

Depuis ce jour, elle ne commit plus de gaffe, et me piquait même divinement bien à chaque fois, ce dont je me privais pas de lui faire remarquer par un « super, j’ai rien senti du tout! »  qui la détendait encore davantage. Nos rapports sont devenus excellents à partir de là.

La gentillesse est bel et bien contagieuse!

 

Donnez aux autres le meilleur de vous-même: gentillesse et compassion

La plupart des personnes sont trop préoccupées par leur égo, leur histoire, pour propager le bien autour d’elles. Trop de gens se défoulent au quotidien de l’amertume de leurs échecs sur les autres. Ils ne voient la vie qu’à travers le prisme de leur petit confort matériel, leur petit microcosme personnel, leurs petits horaires, leur petit train de vie…Et au bout du compte, ils n’auront eu qu’une petite vie!  Et pleine de méchanceté de surcroît.

Hélas, ce n’est le plus souvent que lorsqu’elles sont frappées par une épreuve, que les personnes s’ouvrent aux autres.

Pourquoi donc attendre que la vie vous envoie une grande baffe derrière la nuque pour appréhender différemment notre court passage sur cette terre ? pourquoi attendre une rupture, un accident, une maladie, un deuil pour penser à aimer plus les autres ?  

S’il vous plaît, vous qui me lisez, n’attendez-pas le pire pour donner aux autres le meilleur.

Alors demain, c’est aussi la journée de la gentillesse, et après-demain aussi, et ce week-end aussi, et…

C’est d’accord pour vous?

VN:F [1.9.22_1171]
Votez pour cet article
Rating: 4.9/5 (22 votes cast)
Et la gentillesse, bordel ?! *, 4.9 out of 5 based on 22 ratings

Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books!

Remplissez les champs, je garantis la confidentialité de votre email
Prénom  :
Email  :

Mots-clés recherchés:

    {dire ma petite femme gentillesse ou/les phrases de la politesse pour la journee mondiale de la femme/Merci jean de ton professionnaliste et pour ta gentillesse de mavoir offert ce merveilleux cadeau en 2012 et jattends avec impatience notre rencon/Trop de gentillesse/}

Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer.
Au plaisir de lire vos commentaires,

Ajoutez dans vos favoris cet article.

22 commentaires pour Et la gentillesse, bordel ?! *

  1. Marie-Th dit:

    Te lire me fait toujours le plus grand bien Daniel, MERCI! Ta reflexion est magnifique et j’adore les pincees d’humour ca et la… A tres bientot! :wink:

  2. Rabah _ HELAL dit:

    Mr. Daniel _ Bonjour
    En ayant lu votre article sur la « Gentillesse » avant celui de Sophie Gueidon de « Réussir au Féminin » n’ayant pas aimé le mot Bordel en contraction et contradiction du sujet qui a été rédigé certainement avec beaucoup de volonté et de talent _ où tout a été dit sur la gentillesse _ Alors j’ai décidé d’être « Gentil » et j’ai envoyé un petit mot à votre confrère Sophie que je pense Gentil _ Pour prouver que votre message est passé – Bien reçu et Très Bien Noté _
    QUOTE – - –
    Hie SOPHIE
    Vous avez très bien défini « La Gentillesse  » Tout a été dit pour un mercredi 13 Novembre à l’opposé du vendredi 13 que je n’aime pas / Par contre j’aime beaucoup votre gentillesse et votre sourire continu dans un visage Gentille avec toute sa définition précitée _ qui ne trompe pas _ Dommage que vous êtes mariée alors que les montagnes et les Océans nous séparent, comme dit Marc Aryan dans la Chanson Istamboul » _ je vous aurai invité Via Internet, (comme c’est la Mode), à une rencontre très sérieuse _ Sûr que J’aurai à passer un très bon temps près de vous à vous écouter _

    PS _ Bien que je suis ou je sois un HOMME _ j’aime Bien Votre Blog _ Réussir au Féminin _ Parce que vous me faites réveiller ma partie Féminine synonyme de Réussite à la  » _ SOPHIE GUEIDON _ »

    Rabah qui vous estime Bien – - – / – - –
    UNQUOTES

    Bon Courage et Bonne Continuation Daniel _
    J’aime Beaucoup Le titre de votre Blogue –  » LA VIE EN JE  » -
    Ceci n’est pas de la « Gentillesse » mais une affirmation instantanée venant du cœur / Involontaire – - – / – - –

    Merci Daniel de cet article _

    • Daniel dit:

      Bonjour Rabah,
      Bienvenu ici!
      Désolé si mon titre vous a choqué, mais c’était pour la référence cinéphile.
      Sinon, j’ai pas tout compris de votre message…Pourquoi m’envoyer votre petit mot à Sophie, que je ne connais pas?

  3. Valérie dit:

    Bonsoir Daniel,
    Je suis contente de te lire à nouveau, et tout à fait d’accord avec tes propos, toujours aussi bien choisis !!
    Souvent on me dit, mais pourquoi es-tu si gentille, si empathique…..?
    J’aime leur répondre que je ne trouve pas d’exceptionnel dans ce que je fais mais s’ils insistent, je leur dis : « pour 3 raisons : par ; ce ; que ! » …. :bounce:
    Daniel, je suis très contente que tu gardes le contact avec nous et j’attends toujours avec une impatience certaine tes nouvelles réflexions si pertinentes et humanistes. Mais continue à garder le contact avec toi-même avant tout ! :levitation:
    Je t’embrasse

    • Daniel dit:

      Bonjour Valérie,
      maintenant tu pourras leur dire « parce que si je ne suis pas dans cette vie, je devrais l’être deux fois plus dans la prochaine! » :wink:
      :face:

  4. Nadège dit:

    Bonsoir Daniel,
    Merci pour cet article.

    Chaleureuses pensées!

  5. Phil dit:

    bonsoir mon frère

    gentillesse et sourires devraient être au menu tous les jours. :lol:
    nous parlons souvent du fait que les autres sont un miroir et on oublie que l’inverse est vrai aussi. Si nous envoyons de la gentillesse , des sourires , les autres ont de fortes chances de nous renvoyer la même chose.

    have a nice day, my bright brother

    Phil
    Phil a écrit récemment…Enfin de Retour !My Profile

  6. Pascale dit:

    Bonjour Daniel,
    Superbe article !
    J’avais aussi écrit un article il y a un an sur la journée de la gentillesse et avait le temps de cette journée porté mon attention sur mon sourire, ma qualité d’écoute, la bienveillance et les marques d’attention.
    Comme tu le soulignes lors de tes divers exemples, lorsque nous choisissons en conscience de changer notre façon de faire, nos modes de réactions, les autres changent !!! Quelle puissance de se dire que tout est en nous.

    Merci à toi
    Bises :face:

    Pascale
    Pascale a écrit récemment…C’est la journée de la gentillesse !!!My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Pascale,
      merci pour ton retour positif. Il faut maintenant porter son attention sur ce genre de choses tous les jours. Moi le premier, car j’ai été particulièrement odieux le jour de la gentillesse à cause de mauvaises nouvelles, un comble ! J’ai honte :blush:
      :face:

  7. Bonjour Daniel,

    Voilà un sujet qui merite bien que l’on s’y attarde, le constat est que la gentillesse à une connotation négative en fonction de son aspect ou plutôt de l’idée reçue qu ‘on en a ; « être gentil c’est être faible ».

    C’est une belle faiblesse en tous cas, d’ailleurs c’est quoi être faible ?

    C’est un bel article, super démonstration que l’on peut aisément changer les rapports humains juste avec un peu de gentillesse.

    Quel puissance pour une faiblesse :whistle:

    Merci en tous cas pour celle dont tu fais preuve

    A bientôt
    Enzo Ventura a écrit récemment…Apprendre à méditer, Introduction à la méditation 3/5My Profile

    • Daniel dit:

      D’accord avec toi Enzo, la gentillesse est une grande force. En faire preuve signifie qu’on ne se laisse jamais déborder par les expériences négatives de la vie, que les mauvaises nouvelles n’ont pas d’influence sur nos états d’âme. J’ai encore du chemin à faire au vu de ce que j’ai dit à Pascale. :ermm: Salute :tchin:

  8. Jean-Louis dit:

    Hello Daniel,

    Voilà toujours de bons et beaux conseils, et nous en avons finalement le contrôle nous-même.
    Comme tu dis: on récolte ce que l’on sème, et on pourrait ajouter même si mieux vaut tard que jamais: « les graines d’un vieillissement en bonne santé se sèment tôt » (Kofi Annan)

    A la gentillesse, …
    Jean-Louis a écrit récemment…Bien dans sa peau, bien dans sa tête, cadeaux anniversaireMy Profile

  9. Nadia dit:

    Hello Daniel,

    j’avoue que les journées de …. c’est pas trop mon truc (je ne répèterai pas ce que disais ton collègue préféré). Ça n’a pas de sens réel pour moi, la preuve en est des intitulés un peu ….. de certaines de ces journées.
    Par contre faire preuve de gentillesse au quotidien comme tu le suggères alors là oui, je suis d’accord que c’est un trésor de bienfaits. J’ai déjà expérimenté des moments comme ton passage à la déchetterie et c’est vraiment magique. Mon problème c’est que je n’applique pas toujours ce principe. Je me laisse parfois submerger par d’autres sentiments. :wassat:

    Belles journées pour toi
    Nadia

    • Daniel dit:

      Bonjour gentille Nadia,
      Oui tu as bien capté le sens de mon article.
      Je ne doute pas que tu fasses preuve de gentillesse dans ta vie, ça transpire dans tes écrits. :face:

  10. Dominique dit:

    Bonjour Daniel,

    Eh oui, sourire en arrivant au travail, dire des mots qui donnent la pêche, apporter des bonbons, un gâteau à partager et les autres répondent tout à coup avec sourires et enthousiasme! Cela leur donne à leur tour des bonnes idées et le lendemain les voit arriver avec des douceurs des sourires et paroles aimables, et cela adoucit les journées.
    J’ai une pensée particulière pour Yves qui souffre beaucoup en ce moment, et j’aimerais que mes pensées lui apporte du réconfort. On n’est pas à sa place bien sûr mais on comprend bien tout de même ce qu’il peut ressentir…
    Bisous, Dominique; :sideways: :sideways: :sideways: :sideways:

  11. Bonjour Daniel,

    Pour une fois, je n’ai pas lu ton article.
    Touché par la nouvelle d’un de mes amis qui… tu devines la suite.

    Ton combat est si intense et ton exemple si parlant que je lui transmets les coordonnées de ton blog.
    Que la force soit avec vous.
    Et avec tous ceux qui mènent ce combat.
    Jean-Luc (de Moralotop) a écrit récemment…Gérer ses émotions et mieux vivre (suite)My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Jean-Luc,
      Désolé pour ton ami, j’espère qu’il trouvera de l’espoir ici ou ne serait-ce qu’un peu de réconfort.
      J’ai en tout cas créé le blog que j’aurais aimé trouver au moment où j’ai appris que j’étais malade, parce qu’il n’y a rien de plus plombant que les forums de santé, et on y dit tout et souvent n’importe quoi.
      Amitiés
      Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
:wub: :wink: :whistle: :what: :wassat: :w00t: :unsure: :tongue: :tchin: :smile: :sleeping: :silly: :sideways: :sicky: :sick: :shocked: :sad: :pouty: :pinch: :ninja: :nervous: :lol: :levitation: :heart: :happy: :getlost: :face: :ermm: :dizzy: :devil: :cwy: :cool: :cheerful: :bounce: :blush: :blink: :biggrin: :angry: :angel: :alien: