Le curcuma peut-il aider à guérir les cancers ?

curcuma3On parle de plus en plus des bienfaits du curcuma, cette épice rendue populaire dans les recettes de cuisine indienne.
Grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, le curcuma soignerait même le cancer, la maladie d’Alzheimer et le Sida.
Mais qu’en est-il exactement ? LVJ (La Vie en Je) a mené son enquête…

 

 

Qu’est-ce que le curcuma ?

 

De la même famille que le gingembre, le curcuma est une plante vivace qui pousse principalement en Inde, en Indonésie, en Thaïlande, et au Vietnam.
Comme pour le gingembre, la partie que l’on consomme est le rhizome, que l’on qualifie souvent à tort de racine, alors qu’il s’agit d’une tige souterraine.

L’intérieur du rhizome du curcuma est d’une couleur jaune or, tirant sur l’orange, d’où son utilisation répandue comme colorant. Au niveau alimentaire : on l’utilise dans des produits comme les moutardes, les chips, les nachos…Mais pas seulement : la couleur typique jaune du vêtement de certains moines bouddhistes était obtenue autrefois en le faisant tremper dans un bain de curcuma !

Moines Bouddhistes Monk Sarnath..India

 

Le curcuma est très consommé en Inde, en quantité très importante, puisqu’il rentre dans la préparation de base de tous les plats au curry.

Il est consommé sous forme de thé au Japon, notamment sur l’île d’Okinawa, dont les habitants sont célèbres pour leur longévité exceptionnelle (presque 4 fois plus de centenaires à Okinawa qu’en Amérique).

 

Histoire du curcuma

 

Le curcuma est déjà mentionné dans les Védas, des documents religieux écrits en sanscrit et comptant parmi les plus vieux écrits au monde, certains ont 6000 ans !

Ces écrits posent les fondements de la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne). Le curcuma est alors préconisé pour la dyspepsie, les maladies du foie et du système urinaire, les maladies de peau et comme purificateur du sang.

La médecine ayurvédique met en avant, depuis des siècles, ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. D’ailleurs ces dernières en ont fait pendant longtemps un agent de conservation des aliments.  

En Chine, le curcuma est aussi utilisé dans la médecine chinoise pour traiter des problèmes hépatiques et de saignements.

Il est répandu comme épice dans le monde arabe.

Par contre, s’il est connu dans la péninsule Ibérique, il est pratiquement inconnu en Europe. Encore au Moyen Âge, le curcuma est fort peu prisé comme épice. Il faudra attendre l’importation des recettes indiennes à base de curry par l’empire britannique pour qu’il sorte de l’ombre.

 

Curcuma et recherche scientifique

 

Aucune plante n’a fait l’objet d’autant d’études scientifiques sérieuses que le curcuma. C’est ce que je déplorais dans mon premier article sur l’alimentation anticancer.

Mais là, on peut s’en donner à cœur joie, ce ne sont pas les rapports qui manquent :

Sur PubMed, une référence en matière de recherche scientifique,  on a dénombré plus de 1500 publications et une cinquantaine d’études cliniques chez l’homme sur le curcuma. Ce chiffre est est faible au regard du nombre de publications car la plupart des études ont été menées in vitro ou sur des souris blanches, voici le résultat:

Pyan-Se the mouse

Alors ça c’est nul, pauvres bêtes…carton jaune, non rouge, bon orange quoi!

Les principaux sujets de recherche sont ceux déjà évoqués plus haut :

-          effets anti-inflammatoires

-          effets antioxydants

-          effets gastro-intestinaux

-          prévention et traitement des cancers

-          prévention et traitement du VIH

-          prévention et traitement de la maladie d’Alzheimer

 La majorité des études concordent : le composé chimique principal du curcuma, la Curcumine possède des propriétés fortement anticancéreuses, antithrombotiques, anti-inflammatoires, antioxydantes et hypocholestérolémiques.

Le Curcuma renforce les os et articulations, tonifie les reins. Il pourrait également aider à stimuler les cellules du système immunitaire qui absorbent les protéines du cerveau qui marquent la maladie d’Alzheimer. 

 

Curcuma et cancer

 

Le cancer est statistiquement beaucoup moins présent dans les pays où on consomme le curcuma régulièrement. Voir ici

C’est le cas de l’Inde, car les Indiens en consomment quotidiennement 1 à 2g par jour.

Selon le Dr Béliveau (Béliveau R, Gingras D. Les aliments contre le cancer. La prévention et le traitement du cancer par l’alimentation. Éd. du Trécarré, Canada, 2005), la consommation importante de curcuma en Inde est à l’origine de l’écart important du nombre de cancers en Inde et dans les pays occidentaux.

Aux  Etats Unis, par exemple, le taux de cancer du côlon, du sein, de la prostate, et du poumon est dix fois plus élevé qu’en Inde.

Une étude publiée dans la revue scientifique Cancer Prevention Research montre que la curcumine inhibe la motilité des cellules du cancer du sein et leur propagation (2008).

Une étude publiée dans la revue scientifique Molecular Pharmacology  établit que la curcumine inhibe la croissance des tumeurs du cancer du pancréas, et accroît la sensibilité des cellules à la chimiothérapie (2009).

Une étude a constaté que la curcumine favorise la mort cellulaire des cellules du cancer du poumon (2009)

Une autre étude met en évidence que la curcumine cible sélectivement les cellules cancéreuses et n’affecte pas les cellules en bonne santé.

Le curcuma au quotidien


Comment consommer le curcuma ?

Tout d’abord, il est primordial de savoir que  les propriétés du curcuma sont multipliées par 10 en les combinant avec la pipérine, qui est contenue dans le poivre. Ce dernier favoriserait également l’absorption du curcuma au niveau de la barrière intestinale (environ 1000 fois à 2000 fois). Ce point de l’absorption de la curcumine pose problème.

Pour la favoriser, certains recommandent de consommer, simultanément à la prise de curcuma, de la broméline, une enzyme contenue dans l’ananas et les pignons de pin.

On peut également mélanger le curcuma avec de l’huile (émulsifier le mélange avec un mixer) ou encore de l’eau bouillante (à boire dans les quatre heures sinon la concentration en curcumine va diminuer progressivement).


Bien choisir son curcuma

Ce qui importe c’est la concentration en curcumine, le principe actif du curcuma.

Sachez que la poudre alimentaire de supermarché contient seulement entre 3 à 8 % de curcumine.

Ainsi, dans un flacon de 100 grammes de curcuma vous aurez 3 à 8 grammes de curcumine, alors que la dose anti-cancer recommandée est de 8 à 10 grammes par jour. Donc il faudrait consommer au moins un flacon par jour pour que cela soit efficace !

N’oubliez pas que si le curry contient du curcuma, il contient aussi bon nombre d’autres ingrédients, ce qui diminue la proportion de curcuma.

Il existe des solutions hautement concentrées en curcumine (ex: Curcumaxx).

Le curcuma et moi

Comme d’habitude, les cordonniers sont les plus mal chaussés, et je suis un très mauvais élève question curcuma. J’en consommais jusqu’à présent, mais pas bio,  houuuuuuuu ! mais je prenais quand même le plus cher du supermarché!

Par contre, j’adore cuisiner, et notamment des plats avec des épices du monde entier. Bon je raconte un peu ma vie là, mais vous en avez pris l’habitude…

Je saupoudre toujours mon riz de curcuma, ça lui donne une jolie couleur et un bon parfum. J’aime aussi l’association carottes-curcuma, bien plus sexy que les carottes Vichy.

J’aime beaucoup aussi, en breton moderne, parfumer de curry les moules, le poisson…Mais cuisiner aussi le poulet Korma (avé une sauce aux cacahuètes, miam !), les lentilles corail (avé du lait de coco, remiam !).

polpettine madras

 

Contre-indications du curcuma

Attention, la consommation de curcuma n’est pas anodine, sinon pourquoi cet article !

Aussi de grandes doses de curcuma augmenteraient le risque d’hémorragie chez les personnes prenant des médicaments anticoagulants comme l’aspirine ou l’héparine. De la même manière, elles pourraient rendre les règles plus abondantes chez la femme.

Le curcuma peut aussi déclencher des contractions de la vésicule biliaire. Donc le curcuma n’est pas recommandée pour les personnes atteintes de cancer de la vésicule ou de calculs biliaires.

Et vous chers lecteurs vous êtes curcuma ou pas? Comment ça vous aimez pas l’orange? Partagez vos impressions (et vos recettes tant qu’on y est)!

VN:F [1.9.22_1171]
Votez pour cet article
Rating: 4.3/5 (29 votes cast)
Le curcuma peut-il aider à guérir les cancers ?, 4.3 out of 5 based on 29 ratings

Téléchargez gratuitement l’introduction du livre "Merci, mon cancer!" et recevez en cadeau 3 e-books!

Remplissez les champs, je garantis la confidentialité de votre email
Prénom  :
Email  :

Mots-clés recherchés:

    {curcuma et cancer/comment consommer le curcuma/comment utiliser le curcuma contre le cancer/curcumaxx et cancer/curcuma et cancer du pancréas/cancer du sein et curcuma/curcuma poivre noir gingembre pour le cancer du poumon/huile essentielle de curcuma et cancer/le curcurma soigne til le cancer/j ai guerit mon intestin avec du curcumA/HYPOTHESE DU CURCUMA/huile de coco et curcuma/hemorroides curcuma/guerir le cancer avec le curcuma/curucuma et cancer/curcumine cru ou cuite/curcumine cancer poumon/curcumine cancer etude/curcumine bio language:FR/curcumin et le cancer/}

Merci d'avoir lu cet article d'un chercheur free-lance sur le cancer.
Au plaisir de lire vos commentaires,

Ajoutez dans vos favoris cet article.

24 commentaires pour Le curcuma peut-il aider à guérir les cancers ?

  1. Chrystèle dit:

    Bonjour Daniel
    J’étais déjà un peu au courant des vertus du curcuma concernant le cancer. C’est le psychiatre Servan (je n’arrive jamais à me souvenir de son nom complet !) qui en avait parlé. Celui lui a réussi apparemment, vu qu’il a pu vivre des années se rallonge par rapport à ce qui était prédit par la médecine.
    Moi je viens d’apprendre que le cannabis aurait également de telles vertus.
    On parle de plus en plus du cannabis thérapeutique dans la communauté SEPienne ! Le 1er médicament à base de cannabis est sur le point d’être commercialisé en France … bon, pour 2015, le temps que l’assurance maladie en fixe le prix et les conditions de remboursement.
    Du cannabis sur prescription ?! :)
    J’ai mis le lien vers mon dernier article qui en parle:
    http://www.la-sep.com/cannabis-medical-au-profit-sepiens-cest/
    Chrystèle

    • Daniel dit:

      Bonjour Chrystèle,
      tu veux parler de David Servan-Schreiber je suppose ?
      Pour le cannabis, je ne ne connais pas ses effets thérapeutiques à part la décontraction musculaire et la détente sûrement. Mais je pense que la nature et parfaite et que le cannabis, la cocaïne, l’héroïne ne sont pas là que pour se défoncer, mais ont aussi des vertus thérapeutiques à explorer. :face: Daniel

  2. Chantalle dit:

    Bon…jour,
    Je connais bien la curcuma.
    Il y a un livre récent sur la curcuma les vertus et bienfaits de Véronique Lemaire.
    Un cadeau à offrir pour Noël !!!

    Merci, pour votre article qui est complet.
    Pour ma part je me permet à nouveau pour vous de voir sur l’alimentation vivante qui fait bien des miracles.

    Histoire vraie
    La souffrance conduit le Dr Max Gerson à une recherche de méthode de soins par les aliments crus était des migraines. Sa famille souffrait en effet de grave migraine, l’obligeant à rester allongé dans une pièce noire pendant des journées entières. Aux experts médicaux n’avaient de remède pour la migraine, seulement ou disait que cela disparaitrait vers 40 ou 50 ans.
    Le Dr Gerson trop jeune et impatient fit donc des expériences avec son régime.
    Il commença par le régime lactée en pensant que cela était bon comme pour les enfants , mais il se sentait encore plus malade. Puis alors il envisagea les fruits. Et il pensait que si ces ancêtres les singes avaient survécu avec une régime à base de fruits, de noix et de légumes verts, lui aussi le pourrait. Il commença donc avec des pommes et étendit son régime de base avec d’autres fruits. Ses maux de tête avaient disparu. Il mangea des fruits frais le restant de sa vie. Le premier patient Albert Schweitzer. Il lui envoya un patient qui avait du Lupus qui avait disparu. Gerson affirma que ceci était impossible. D’autres personnes furent envoyées chez le Dr Gerson. Et pourtant ils ont tous GUERIS.
    En 1928, l’épouse d’Albert Schweitzer, qui souffrait d’une grave tuberculose pulmonaire, vint le consulter et fut remise. Ce régime cru est plus qu’un régime, c’est une façon de se nourrir qui redonne à un corps malade la capacité de se soigner lui-même.
    Et cela explique pourquoi il est si efficace pour une grande variété de maladies.
    Le Dr Gerson continua à utiliser les aliments frais et crus et les jus frais pour tout soigner, depuis les maladies mentales jusqu’aux maladies cardiaques.
    Il devient finalement une renommée …le Dr Gerson pensait que l’ origine de toutes maladies réside dans l’équilibre sodium-potassium,.
    L’excès de sodium par rapport au potassium, qui renforcent et purifie le corps en améliorant la respiration cellulaire, on mobilise les leucocytes qui combattent la maladie et les cellules malignes.

    Encore beaucoup à dire sur le sujet, pour ma part c’est une base essentielle pour un bon équilibre de vie.

    Voilà, pour l’info.
    Belle route pleine d’espoir, de foi et de lumière pour demain !
    Au plaisir de vous lire
    Chantalle

    • Daniel dit:

      Bonjour Chantalle,
      oui je connais la méthode Gerson, je pense faire des articles un jour sur les régimes anti-cancer, mais il y en a tellement que ça me rebute un peu… :face: Daniel

  3. Phil dit:

    Salut frangin

    OUI curcuma à 200% :tongue: . J’en mets partout dans ma cuisine, y compris dans les mets qui sont déjà épicés avec autre choses, genre colombo.

    J’aime le goût ET la couleur. vive les épices

    @ +

    Phil

    • Daniel dit:

      Salut Phil,
      ou dois-je t’appeler lieutenant? (Colombo :whistle: )
      Il paraît qu’il faut pas non plus abuser des épices pour ne pas irriter les muqueuses, ou provoquer des hémorroïdes, mais ça dépend des gens.
      Salute amigo :tchin:

  4. Cathy dit:

    Hello Daniel!

    Pour la petite histoire, je mettais du curcuma dans le riz et les haricots rouges et ma Poulette a baptisé ça « le riz au pipi! »…

    J’apprends ici que j’utilise aussi un mauvais curcuma, mais où donc trouve-t-on le meilleur???

    J’ai lu attentivement le commentaire de Chantalle sur l’alimentation vivante, et cela fait des années que j’entends qu’on guérit des cancers sur cette base aux US…

    A ++
    Cathy a écrit récemment…Comment se faire obéir…Etes-vous sûr de poser la bonne question?My Profile

    • Daniel dit:

      Bonjour Cathy,
      Rassure-toi, Norbert de Top chef avait cuisiné à des enfants des pâtes au sarrasin et un des enfants à dit : « on dirait des pâtes au caca ! » :sick: Demande en boutique bio un curcuma qui contient le plus de curcumine. Sinon Curcumaxx. :face:
      Daniel

  5. Bonjour Daniel,
    Moi aussi j’ai une petite tendance à en mettre partout puisqu’il rentre
    dans la composition du curry.
    Je me permets une petite hypothèse à propos des chiffres sur le cancer
    en comparant l’Inde au US.
    Les Indiens ont une psychologie teintée de spirituel à propos du karma,
    des castes etc… Lorsqu’il leur arrive quelque chose, ils sont prompt à
    l’accepter parce leur karma ou leur condition sociale…un peu comme si
    c’était Dieu qui envoyait les épreuves.
    Or, déclencher un cancer, c’est un peu ne pas pouvoir encaisser l’épreuve
    parce que trop douloureux (deuil), trop injuste (trahison)etc.
    Le cancer que l’on va déclencher dépend vraiment de la façon dont on a
    digéré ou pas la situation.
    En Inde, il leur est difficile avec ce que j’ai dit plus haut de se rebeller
    intérieurement contre une « saloperie » qu’on leur aurait fait puisque c’est
    Dieu qui l’envoie. Donc, peu de cancer du colon.
    Je ne dis pas que les aliments n’ont pas une influence mais je crois plus
    à la religion comme cause première de ces statistiques.
    Qu’en penses tu?
    hannah@technique Tipi a écrit récemment…Quel rapport y a t’il entre votre chat et la pratique Ho’oponopono?My Profile

    • Yves dit:

      Peut-être peut-on se poser la question :

      que ne font pas les Indiens que font les Américains ?

      Le piège c’est de toujours chercher ce que fait l’autre et non pas ce qu’il ne fait pas…. La diététique Indienne n’est pas ce qu’il y a de mieux, dans mes séjours, très peu d’aliments crus, tout est cuit, fritures de toutes sortes, laitages (encore que limité par le prix)… si vous abordez le karma, les castes, tout cela est bien loin de notre devise égalité fraternité liberté…
      Les castes et le karma, ne sont qu’invention destinée à « contrôler » et manipuler les peuples…

      Attention, le curcuma n’a rien à voir avec la curcumine au niveau thérapeutique. Il faut des conditions pour fonctionner, huile, poivre…. la curcumine est un concentré, il existe même une formule que je prends qui est efficace même avec de l’eau…

      • Daniel dit:

        Salut Yves,

        assez d’accord avec toi, je suis contre cette idée du karma, genre on paie pour des fautes commises dans des vies antérieures. j’y crois pas 2 secondes car Dieu est amour et pardon, il ne va jamais envoyer quelqu’un sur terre pour en baver. Par contre pour comprendre ce qu’il n’a pas compris dans une autre vie ou parachever le travail qu’il n’a pu mener à bien, là d’accord.
        Mais qui a inventé cette notion de karma? Quelqu’un qui voulait manipuler le peuple ou le peuple a-t-il eu cette croyance il y a bien longtemps? Je ne suis pas assez spécialiste pour y répondre…
        Salute :tchin:

    • Daniel dit:

      Bonjour Hannah,
      Ton analyse est intéressante. Je suis d’accord et pas d’accord à la fois.
      Je pense que les Indiens sont effectivement, de par leur croyance au karma, bien mieux préparés que nous à ce que des épreuves leur arrivent dans la vie. Et de ce fait, ils ne sont pas dans la peur est dans le stress comme nous pouvons l’être. C’est la plupart du temps notre mauvaise gestion du stress qui fait que nous déclencherons une maladie pour éviter une surcharge de stress potentiellement mortelle.
      D’accord aussi que les personnes qui déclenchent un cancer du système digestif, comme celui du côlon, mettent en place un système de sur-digestion d’une « saloperie » qui leur a été faite.
      Mais cette saloperie n’est pas le cancer, le cancer est la conséquence, sinon pourquoi se serait-il développé dans cet organe précisément ? Non, il s’agit d’une crasse qui nous a été faite, d’une chose qu’on ne peut pas digérer, d’un souvenir qu’on ne peut évacuer… Voir ici :face:
      Daniel

  6. Dominique dit:

    Bonjour Daniel,
    Tout d’abord merci pour tes réponses, et oui, bien sûr ton livre n’a pas cessé de me remonter le moral, j’ai simplement été choquée comme tous les autres du fait que tu subisses une récidive après tout ce que tu as déjà traversé; révolte aussi parce qu’on se dit que quelqu’un qui aide les autres comme tu le fais, devrait être épargné!Mais passons à mon expérience du curcuma, et bien j’en ai mangé en quantité et malgré cela je ne penses pas que j’en ai pris 8 g par jour, du fait que les teneurs dans les pots du super marché ne doivent pas être concentrées, et donc, en en consommant 5 cuillères à soupe par jour, (mélangé à de l’huile de lin et du poivre) je suis devenue jaune presque comme la souris de laboratoire et je frisais l’indigestion! Donc j’ai réduit la quantité et ai consommé en plus d’autres compléments réputés pour leurs effets anti inflammatoires et anti infectieux, comme l’extrait de pépin de pamplemousse par exemple; et aussi du gingembre de l’ail; j’ai absorbé beaucoup de thé vert, des fruits et légumes en quantité et mon pic est passé de 16, puis 20,puis14, puis 12,9 en un an. Y a t-il un rapport? Un décalage puisque les trois 1ers mois, cela augmentait encore? En tout cas au niveau angoisse j »étais à un niveau alarmant par rapport à mon fils, donc là, je croyais même que j’allais mourir de chagrin. donc tout celà est très complexe! Dur de savoir ce qui a une incidence ou pas!
    Gros gros bisous.
    p.s sur le blog de Margaret que nous a indiqué Yves, un Monsieur était stade 1 puis 2 du myélome, a demandé un délai de 3 mois à son médecin, refusant la chimio et est retourné au stade 1 après avoir consommé 8g de curcumine par jour, vit C, vit D,IP6 inositol 1,5g, inositol 2g et comprimé multivitaminé, sélénium. Il expose ses résultats régulièrement et en est a 15 ans de vie avec le myélome sans traitement. Mais bon, il ne faut pas que celà incite forcément les gens à refuser la chimio, car ce qui est valable pour les uns n’est pas forcément bon pour les autres suivant les caractéristiques du myélome IGG ou pas et d’autres paramètres compliqués à prendre en considération.
    Dominique.

    • Yves dit:

      La curcumine est efficace, mais pas pour tout. J’en ai pris plus de 8gr/jr pendant 2 ans. Curcumine et non curcuma..
      Aujourd’hui j’en prends encore mais moins dosé.
      Comment allez-vous les amis, moi, pas très fort….que de douleurs… heureusement, je dors bien la nuit.
      :sideways:

    • Daniel dit:

      Bonjour Dominique,
      « tu subisses une récidive »: je me l’a fait subir à moi-même!
      « devrait être épargné »: je devrais m’épargner encore ces nouvelles souffrances!
      Alors tu as trouvé la solution pour rester jaune :lol: Oui, difficile de savoir ce qui fait aller mieux quand on mélange les traitements avec les apports en épices, compléments alimentaires, plantes, etc, je suppose que nous avons tous le même problème. On prend un peu de tout, et au final on ne sait pas ce qui a marché! :face: Daniel

  7. Jean-Louis dit:

    Hello Daniel,

    Ravi de te voir reprendre de plus belle, et en couleur.
    Effectivement j’ai aussi oui dire et lu que le curcuma devrait faire partie de notre alimentation.
    Question recette, je t’avouerai, qu’il vaudrait mieux que ce soit mon épouse qui en parle.

    Bon appétit
    Jean-Louis a écrit récemment…Être et bien-êtreMy Profile

    • Daniel dit:

      Salut jean-Louis,

      oui, j’avais visiblement besoin de jaune et d’orange! Hannah la spécialiste es-couleurs va ptet nous dire ce que cela exprime?
      Salute :tchin:

  8. Yves dit:

    Je vois le mot cacahuètes dans les recettes, il faut absolument ne pas manger de cacahuètes…

  9. Nadia dit:

    Bonsoir Daniel,
    j’ai connu les propriétés du curcuma grâce à David Schervan SChreiber et depuis je l’utilise en cuisine mais certes pas à des doses très importantes. Par contre j’essaie de l’acheter au détail sur des marchés.

    A bientôt
    Nadia

  10. Frédéric dit:

    Oui excellent le curcuma, à utiliser frais de préférence. Moi je j’utilise avec mes jus d’orange, conjointement avec du gingembre frais

  11. mensah dit:

    Je suis Mensah de France, suis de 59 ans. une fois atteints de cette maladie diabolique appelée cancer’ quand j’ai entendu parler de l’huile magique appelée huile de cannabis a décidé de lui donner un essai. mais comment obtenir c’est devenu un problème je suis allé à la recherche et suis tombé sur le cancer du centre de Londres, j’ai contacté le Dr barry au centre de cancérologie Londres via e-mail londoncancercentre@gmail.com qui m’ont aidé beaucoup de patients pour acquis l’huile de cannabis, alors je lui ai donné un essai et dans 5 jours mon huile de cannabis a été livré à mon pas de porte et mis à part qu’il m’a donné instructions sur comment utiliser l’huile. et dans les 5 semaines de mon application, j’ai vu changement énorme dans ma santé jusqu’alors bonne que je suis se renforce chaque jour, tout cela grâce à ce médecin sincère.

  12. cerise dit:

    Je suis un témoignage vivant de l’huile de
    chanvre, j’ai souffert d’un cancer pour le
    passé 2ans et avec de l’huile de chanvre
    bon du bart cancer institute London via
    email bartcancerinstitute@gmail.com, j’ai
    été en mesure de guérir mon cancer
    efficacement, médicament de l’huile de
    chanvre est le remède au cancer et arrêt
    chimio et rayons.
    Lauren cerise
    France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
:wub: :wink: :whistle: :what: :wassat: :w00t: :unsure: :tongue: :tchin: :smile: :sleeping: :silly: :sideways: :sicky: :sick: :shocked: :sad: :pouty: :pinch: :ninja: :nervous: :lol: :levitation: :heart: :happy: :getlost: :face: :ermm: :dizzy: :devil: :cwy: :cool: :cheerful: :bounce: :blush: :blink: :biggrin: :angry: :angel: :alien: